Nos actions en Egypte

L’Égypte regroupe la deuxième plus importante population chrétienne d’Orient. Depuis la révolution de 2011, les coptes endurent un cycle de violence sans précédent. L’horreur progresse lentement mais sûrement.

Persécutions et pauvreté extrême sont le lot quotidien des Égyptiens vivant dans les périphéries du Sinaï et en Haute Egypte. Les problèmes sociaux-économiques, le manque d’éducation et le fort taux de chômage poussent parents et enfants à travailler durement, dans le sud, aux récoltes ou en tant que chiffonniers dans les bidonvilles du Caire. Depuis avril 2016, SOS Chrétiens d’Orient apporte une réponse d’urgence et développe des projets de soutien social répartis sur le territoire égyptien avec le soutien du Pape Théodore II, Pape d'Alexandrie et patriarche de la prédication de saint Marc et de toute l'Afrique, des Soeurs de la Congrégation orthodoxe des Filles de Marie.

 

En juillet 2016, marchant sur les traces de Sœur Emmanuelle en Égypte, la mission de SOS Chrétiens d'Orient s’installe à Ezbet-El-Nakhl, l’un des six quartiers bidonvilles du Caire. Grâce à l’aide de la Congrégation orthodoxe des Filles de Marie, les volontaires sont actifs sur place tout l'été et agissent auprès des familles, des écoles, de la Congrégation des Sœurs et de la paroisse. A Alexandrie, l'association soutient financièrement l'école maternelle, dédiée aux enfants pauvres de la banlieue, à hauteur de 4.000 euros. A Dalja, elle participe à un projet de reconstruction du centre culturel pour la communauté Copte.

 

Deux années de suite, avec l'association Diakonia, les volontaires se sont relayés à Al-Harif pour les camps d'été. SOS Chrétiens d'Orient a également participé à l'achat d'un véhicule de transport pour faciliter les activités de Diakonia.

 

Suite à l’apparition de la branche de l’Organisation État islamique aux frontières de l’Égypte, la menace pesant sur les chrétiens et les tensions intercommunautaires préexistantes s’intensifient. Les attentats sanglants et attaques ciblées se multiplient dans le nord du Sinaï et dans la région de Al Arish. Les meurtres deviennent le quotidien des familles. En 2017, dix attentats ciblés font au moins 150 morts dont de nombreux enfants et plus de 200 blessés.

 

La progression des djihadistes dans le nord du Sinaï pousse plus de 170 familles coptes à quitter maisons et biens pour sauver leur vie. Ils se réfugient à Ismaïlya, bordant le canal de Suez. Bien que prises en charge par l’Église et les autorités, les conditions matérielles et l’avenir de ces familles, qui ont tout perdu, restent très incertains. La communauté copte déjà lourdement éprouvée plonge à nouveau dans l'horreur. 

 

SOS Chrétiens d'Orient organise immédiatement une mission d'urgence et achemine plusieurs tonnes de nourriture, cent quatre vingt chauffe-eaux et du matériel scolaire.

 

La pauvreté s’étend à une grande partie de la population égyptienne à tel point que certaines familles chrétiennes n’ont même plus les moyens de fêter Noël. En prévision des fêtes, cinq volontaires participent à la mission de Noël 2017 avec les coptes. Une semaine intensive de distribution de colis alimentaire dans plus de cinq villes et villages égyptiens et d’activités avec les enfants des chiffonniers.

 

En raison d’une très forte demande, ces opérations seront réitérées régulièrement. 

Cliquez sur les points de la carte pour voir la description de nos différentes missions menées en Egypte

En chiffres

18 Volontaires sur place

3 Projets en cours

4 Projets réalisés

2 lieux de missions

Les projets en cours

<

13/04/18

Un avenir en dehors des bidonvilles

Bienvenue dans le labyrinthe insalubre de ruelles en terre battue, déformées par le passage des charrettes d'immondices. Vous êtes au Caire, à Ezbet El Nakhl. Ici, les chiffonniers vivent parmi les ordures de générations en générations. Les enfants ne font pas exception et suivent leurs parents toute la journée dans les amas de déchets. Ils jouent sur ces tas d’ordures putréfiés, où grouillent les rats et les microbes.

14/02/18

Développement économique d'un bidonville

Ezbeth Al Nakhl est un bidonville au Caire. Dans ce lieu, les déchets et les immondices s’accumulent jusqu’au ciel. L’atmosphère est lourde et l’odeur nauséabonde. Parmi les ordures, vivent, mangent et dorment plus de 5.000 chiffonniers.

>