SOUTENIR LES ENFANTS DU CENTRE SALAM

La pauvreté règne dans le quartier de Ezbet El Nakhl, l’un des six bidonvilles du Caire. 700.000 habitants y vivent, dont 80% de chrétiens. La population ne dispose pas des infrasctrures minimales pour vivre. Les écoles gouvernementales par exemple sont peu nombreuses face au nombre grandissant d'enfants dans le quartier. Le couvent des filles de Marie tente de pallier ce manque avec l'aide de SOS Chrétiens d'Orient.

Mère Marie, Supérieure du Couvent des Filles de Marie

L’éducation change une vie, change une société. Il n’y a pas d’école gouvernementale ici, […] nous accueillons beaucoup d’enfants mais il est impossible de tous les accepter.

 

L'intuition du fondateur de la Congrégation des Filles de Marie était d'assurer une présence apostolique chrétienne dans les quartiers les plus défavorisés. Dès lors, les soeurs ont apporté un soutien sans faille aux enfants des chiffonniers et aux chiffonniers eux-mêmes. Le Centre Salam, implanté dans le quartier des chiffonniers à Ezbet-El-Nakhl, est géré par les sœurs de la Congrégation orthodoxe des Filles de Marie.

Il comprend une crèche, une école, un hôpital, un centre pour handicapés, un séminaire pour femmes et hommes ainsi que des programmes de réinsertion sociale et d’éducation à la santé. Sur un terrain de 12.600 m², les soeurs ont construit l'école de la Paix, d'une capacité de cinq salles de classe, pouvant accueillir 3.000 élèves.

Peu à peu, les chiffonniers ont accepté de laisser leurs enfants accéder à l'éducation, acceptant l'idée que le passage par l'école pouvait être la solution pour certaines de leurs difficultés.   

Pour ses mission d'été 2016 et 2017, SOS Chrétiens d'Orient est venue porter main forte à la Congrégation.

Les volontaires détachés au Caire ont dispensé des cours d'anglais et de français, organisés des activités manuelles et sportives et rencontrés régulièrement les personnes handicapées du Centre.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS