DéVELOPPEMENT éCONOMIQUE D'UN BIDONVILLE

Ezbeth Al Nakhl est un bidonville au Caire. Dans ce lieu, les déchets et les immondices s’accumulent jusqu’au ciel. L’atmosphère est lourde et l’odeur nauséabonde. Parmi les ordures, vivent, mangent et dorment plus de 5.000 chiffonniers.

Sœur Emmanuelle

Ces chiffonniers sont généralement méprisés, parce que, excusez, ils sont généralement pouilleux, ils viennent ramasser des ordures que personne ne veut garder. On les accuse d’être voleurs, fumeurs, vendeurs de haschich et même tueurs.

En plus, ils élèvent des porcs, animaux impurs pour les musulmans. Tout cela suffit à ce qu’ils soient les plus méprisés du Caire. Ca m’a révolté et c’est pour ca que j’ai décidé, avec la permission de mes supérieurs d’aller partager nuit et jour leur vie pour leur prouver qu’ils étaient des citoyens à part entière, qu'ils étaient des hommes.

 

 

Les bidonvilles ont commencé à apparaître au Caire dans les années 1950 pour des raisons liées à la migration interne d’Égyptiens, cherchant de meilleures conditions de vie ; l’expansion de l’économie capitaliste ; la surpopulation ; et les taux de natalité élevés.

Le quotidien de près d'un habitant sur deux au Caire consiste à trier inlassablement les déchets, les plastiques, les métaux, les papiers, et jusqu'au coton des couche-culottes usagées. 80.000 chiffonniers s'affairent dans les décombres, de longues heures durant. Ils vivent dans une situation de très forte précarité. Les chiffonniers partent dès 5 heures du matin pour sillonner les rues du Caire, en fonction des quartiers qui leur sont alloués et reviennent vers 12 heures pour un salaire moyen de 2 euros par jour.

On voit même des femmes trier des cuillères et fourchettes en plastique. Les besoins de première nécessité ne sont pas assurés. Pour lutter contre la pauvreté lancinante du quartier d'Ezbeth El Nakhl, SOS Chrétiens d'Orient lance un programme de développement économique.

Grâce à vous, les chiffonniers peuvent redevenir indépendant financièrement. Une trentaine de petits projets de soutien aux artisans locaux ont été lancés. Ils permettront à une centaine de chiffonniers de vivre et d'aller à l'école. Soutenez les menuisiers, coiffeuses, chauffeurs de taxi, vendeurs ambulants... Avec 100 euros, vous relancez l'activité d'un commerce.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ? Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,