REDONNER AUX MORTS UNE SéPULTURE DéCENTE

Communauté en perte de vitesse à cause des émigrations massives des années 50 puis des autres décennies jusqu’à nos jours, les arméniens catholiques sont aujourd’hui quelques milliers dans toute l’Égypte mais peuvent compter sur leur évêque, Monseigneur Krikor Koussa, un arménien originaire d’Alep, qui se bat tous les jours que Dieu fait pour protéger sa communauté et ses biens ainsi que développer les activités de son église.

Monseigneur Koussa, véritable « bourreau de travail » comme l’aime le surnommer ses paroissiens ne s’arrête pas là et continue ses tournées à travers toute l’Égypte, participe à tous les synodes, visitent les malades et les personnes âgées et rempli auprès des volontaires de SOS Chrétiens d’Orient en Égypte, le rôle d’aumônier !

Ainsi, c’est tout naturellement que les volontaires se sont rendus au cimetière arménien catholique du Caire, implanté à deux pas de l’Église suspendue et des vestiges des premières églises du Vieux-Caire. Et qu’elle fut leur découverte !

Monseigneur Krikor Koussa, évêque des arméniens catholiques d'Égypte

Ce cimetière est l'un des derniers témoignages avec nos églises de la présence des catholiques arméniens en Égypte (...) le restaurer, redonner aux morts une sépulture décente sera pour notre communauté chrétienne un acte de charité, de travail et de foi merveilleux ! Les volontaires sont pour nous une chance et nous permettent de redonner vie à nos traditions et à nos lieux ici en Égypte !

Un cimetière à l’abandon où s’empilent déchets en tout genre, chats de gouttière et une odeur pestilentielle… pire certaines tombes ont été ouvertes soit par l’usure du temps, soit par quelques voleurs à la recherche de bijoux ou autres biens de valeurs.

Les volontaires touchés par la demande de leur aumônier et des quelques familles arméniennes catholiques qui tentent de préserver le lieu n’ont pas attendu une semaine pour commencer les travaux de rénovation, les premiers déblaiements et la collecte des déchets.

Après avoir tracé un plan précis pour leur intervention et commencer le ramassage des détritus, les prochains travaux consisteront à réparer les tombes et les caveaux brisés, pour l’instant recouvert de bâches protectrices, et redonner une « âme » à ce cimetière centenaire construit sur le modèle de nos cimetières français. Tous les noms et toutes les épitaphes sont d’ailleurs rédigés en Français.

Ces travaux entamés début août prendront plusieurs mois mais ils permettront de redonner aux morts une sépulture décente et leur rendre le respect auquel ils ont droit.

Les volontaires sont donc très motivés pour ce beau chantier… même bouleversés par certains moments dans ce cimetière à l’état de quasi abandon, ils ont décidé de se relever les manches et quitte à accomplir leur labeur, ils ont même contacté les chiffonniers chrétiens du Caire dont s’occupait notamment Sœur Emmanuelle pour venir enlever les déchets récoltés au cours de leurs différents travaux !

La boucle est bouclée : « L’honneur d’un peuple appartient aux morts et les vivants n’en ont que l’usufruit ».

 

Pour aider les volontaires dans cette mission, vos dons sont essentiels.

10 euros pour un casque de chantier,

50 euros pour l'achat de quatre sacs permettant l'évacuation des gravats par les chiffonniers du Caire

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ?

Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,