CRéATION D'UN CENTRE PROFESSIONNEL à ANKAWA

Depuis que la plaine de Ninive a été libérée, certains chrétiens reviennent sur leur terre d'origine. Mais presque tous ont perdu leur emploi. Depuis janvier 2017, à Ankawa, capital du gouvernement régional du Kurdistan d'Irak où SOS Chrétiens d’Orient a une mission, le centre de formation professionnelle Saint-Joseph accueille trente-et-un chrétiens déplacés des villages de la plaine de Ninive.

SOS Chrétiens d’Orient offre une formation gratuite de quatre mois aux métiers de la reconstruction : charpentier, maçon, vitrier, carreleur, plombier et électricien.

André, 16 ans, élève du centre

Nous formons des hommes à différents métiers qui correspondent aux besoins de main d’œuvre en vue de la reconstruction des maisons des villages chrétiens de la plaine de Ninive.

L’objectif de ce projet, mené à bien par les volontaires, est de former ces jeunes le temps de la libération et de la sécurisation des villages chrétiens, afin qu’ils soient prêts à travailler lorsque les familles se réinstalleront chez elles. Les formateurs, tous déplacés chrétiens de la plaine de Ninive, souhaitent transmettre leur savoir à une nouvelle génération.

Aujourd’hui, tous ensemble, ils ont à cœur de devenir acteurs de la reconstruction de leur foyer où une grande partie des habitations sont détruites ou brûlées.

Grâce à votre soutien, trente-et-un jeunes vont redonner vie à la plaine de Ninive, berceau historique des chrétiens en Irak. En 2018, l'association fait le choix de déplacer le centre de formation sur les lieux de la reconstruction.

Dans quelques semaines, Karemless devrait accueillir le centre en plein coeur de la ville.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.