LE RETOUR DE L'EAU à TELESKUF

Après un exil de près de mille jours, les chrétiens de la plaine de Ninive commencent à revenir dans leur foyer. Ce retour marque un nouveau pas dans l’histoire de cette communauté d’Irak. En trente jours, une centaine de familles sont revenus à Teleskuf, dans leur village, leurs foyers... grâce à vous.

Madame Atto

Nous sommes fatigués de parler du passé, nous sommes fatigués de le faire revivre. Parlons maintenant du présent et du futur, surtout du futur ! Ici, nous avons tous le même rêve : avoir une maison, un travail, une vie normale.

Mais sans eau, notre vie ne sera jamais normale. Sans eau, les habitants de Teleskuf ne reviendront pas et si tout le monde part, alors qui restera ? Que restera-t-il de nous sur la terre de nos ancêtres ? Que restera-t-il de Teleskuf ?

Après ces deux ans et demi d’exil, les familles chrétiennes déplacées croient enfin au retour. Si Teleskuf est marqué par les combats, qui ont opposé les forces de l’Organisation État islamique à l’armée irakienne et l’armée kurde, ce village chrétien est enfin prêt à voir revenir ses habitants.

Ces derniers défient ainsi le passé et sont déterminés à tourner la page des dernières années douloureuses. Mais quel avenir pour ces familles ? Nous sommes forcés de regarder plus loin, d’appréhender ce qui se passera après leur réinstallation.

Un problème majeur se pose, celui de l’accès à l’eau potable. De fait, les violents affrontements ont détruit des voies d’acheminement et les réservoirs ont été empoisonnés par des substances toxiques. Quatre puits situés à l’extérieur de la ville permettent d’apporter l’eau jusqu’au village, mais le coût est exorbitant.

SOS Chrétiens d’Orient s’est engagé à fournir à chacune des familles un système de filtre d’une valeur de soixante-dix euros l’unité, soit 7.000 euros pour la centaine de futurs revenants. La situation est donc urgente à la fois parce que sans cette garantie les familles ne voudront pas revenir, mais aussi parce que cette même garantie est un premier pas vers le retour.  

Grâce à votre générosité, vous avez fait de leur espérance une réalité : ce ne sont pas cent mais finalement quatre-cent vingt filtres qui ont été distribués aux familles. Les familles nombreuses se sont vus remettre deux filtres.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.