POUR LES ARTISANS DE BARTELLA

Le 6 août 2014 la ville de Bartella, ville voisine de Qaraqosh, se trouvant au coeur de la Plaine de Ninive, tombe aux mains de l'État islamique. Avec elle, c'est plus de 80.000 personnes qui fuient leur terre natale berceau du christianisme.

Durant trois ans, les habitants de ces villes tentent de survivre comme ils le peuvent. Certains quittent le pays pendant que d'autres trouvent refuge dans les villes du Kurdistan Irakien avec l'espoir de retourner un jour dans leurs villes et villages...

En octobre 2017 le miracle se produit ! Les villes de Qaraqosh, Karamless et Bartella sont reprises par les forces de libération Irakiennes soutenues par la coalition. Arrivée sur les lieux, les Irakiens bien qu'heureux de retrouver leurs maisons, leur vie d'avant, ne peuvent que constater avec horreur les dégats causés par la guerre.

Tout est à reconstruire... Seulement impossible pour ces familles qui n'ont plus que des ruines pour vivre, espérer se reconstruire sans argent. Dans l'impossibilité d'avoir accès à des prêts d'État ou des banques, ces populations bien que remplies d'espoir sont dans l'impasse. 

Zaid, 51 ans, habitant de Bartella

Ici nous n'avons plus rien. Notre ville, nos maisons, nos églises, nos commerces, tout a été détruit par les soldats du qualifat. Je n'ai plus de travail. Réouvrir mon garage m'est impossible car il a été partiellement détruit par un tir de mortier.

Touché par cette situation, SOS Chrétiens d'Orient a mis en place un système de prêts solidaires pour les habitants de Bartella. Ils auront accès à des fonds pour reconstruire leurs commerces ou tout simplement pour construire un commerce. Ainsi, leurs familles vivront.

Grâce à vos dons, de nombreux prêts solidaires ont déjà été accordés aux artisans de la plaine de Ninive. Ce système a notamment permis à Baraq de lancer un élevage de moutons à TeleskufCe jeune éleveur s'est réfugié à Sharafyia pendant deux ans et demi. « Avec l'argent du prêt, j'ai pu acheter 25 moutons, » nous confie-t-il. 

Aujourd'hui, son élevage prospère et lui permet d'employer deux bergers à temps plein. Hussam, quant-à-lui, a rouvert sa boulangerie après trois ans de fermeture et d'éprouver à nouveau de la joie et de la fierté.

N’attendez plus, venez en aide aux familles chrétiennes dans le besoin. 

Un prêt solidaire pour relancer l'activité économique d'un artisan coûte entre 1600 et 4000 euros.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ? Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,