L'APPEL DES RUINES

En ce carême 2019, la guerre s’éloigne peu à peu des mémoires mais une bataille commence. L’horreur est toujours inscrite à l’encre rouge sur les cœurs. Les pages d’histoire de Qaraqosh, de Karemless et Bartella dans la Plaine de Ninive s’écrivent avec le sang. Les lieux de vie en ruines fleurissent comme un parterre de fleurs. La reconstruction de ces maisons fantômes trouées de part en part prendra des années. Mais dès maintenant, les chrétiens d’Orient peuvent retrouver la chaleur d’un foyer sur les terres de leurs pères. Tout dépend de votre action.

Les immeubles éventrés et noircies par le feu assombrissent l’ambiance, l’air est frais, le soleil se couche dans 1h et sa lumière disparait peu à peu. J’imagine ce que sont devenu les habitants de ces maisons aujourd’hui détruites par une bombe, un mortier, un missile ou encore un obus. Que sont devenus ces familles ? Elles ont dû fuir pour sauver leur vie. Qu’ont-ils pris ? Cela devait avoir de l’importance à leur yeux… Et moi, que prendrais-je si je devais fuir ? Au sol, au milieu de cette poussière, un chausson. Son propriétaire a dû le perdre au milieu de la nuit. Mais, qui part sans se retourner, sans même ramasser son soulier ? J’imagine la situation…

Nous pourrions nous morfondre de la situation d’après-guerre, mais cela ne permettra à aucun chrétiens irakiens et syriens de retrouver leur toit. La tentation est grande pour eux, de partir ou de ne pas revenir. Ils ne peuvent continuer à vivre sur la terre de leur père qu’à une seule condition : retrouver un toit sûr.

Reconstruire ou rénover, voilà l’action prioritaire à mener.

Pour ce faire, l’association fait appel à votre générosité afin de leur permettre de retrouver la vie qu’ils avaient avant que l’horreur ne s’abatte sur eux.

Les besoins sont immenses et les moyens insuffisants. Dans la tristement célèbre ville de Qaraqosh, 7.336 maisons ont été rasées, brûlées ou partiellement détruites. Mais déjà, 51% des familles sont revenues. Et pour les autres, que ferez-vous ?

La culture chrétienne, ennemi principale du terrorisme islamique, a été victime de destructions radicales tout au long de la guerre. En cette période de carême, aidez-nous à reconstruire les maisons et églises détruites et les monastères saccagés, afin que les chrétiens d’Orient continuent à vivre leur foi et que nos racines chrétiennes ne disparaissent pas. Pour la plus grande gloire de Dieu, aidez-nous ici, à les aidez là-bas

La reconstruction d’une maison partiellement endommagée coûte entre 2.500 euros et 8.800 euros.

La reconstruction d’une maison fortement détruite coûte entre 8.800 euros et 53.000 euros.

 

Les dons récoltés financent entre autre la restauration des fenêtres ayant été soufflées par une explosion, les travaux d’installation sanitaire, le reconstruction d’un mur porteur, etc.

L’achat et la mise en place d’un réservoir d’eau cylindrique de 1,3m3 coûte 96 euros.

L’achat et la pose de cinq fenêtres de quatre millimètres d’épaisseur coûte 48 euros.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.