LE PRINTEMPS DE LA SAPNA

La vallée de la Sapna, située au nord du Kurdistan irakien, encaissée entre deux chaînes montagneuses, la Gara à l’Ouest et la Matina au Nord, domine la frontière avec La Turquie.

C’est de Turquie justement que viennent les chrétiens de cette vallée, lorsqu’entre 1895 et 1925, ils ont dû prendre le chemin de l’exil pour fuir les génocides assyro-chaldéen, orchestrés par le Sultan Abdülhamid II ; puis, perpétués par les « jeunes Turcs » qui avaient pris le pouvoir à la tête de l’Empire Ottoman. Ce djihâd avait trouvé des auxiliaires zélés parmi les régiments ottomans, mais aussi, les milices kurdes.

Aujourd’hui disséminées dans de petits villages de montagne, ces fragiles communautés chrétiennes se débattent pour survivre entre démographie et droit du sol défavorables, manque d’accès à l’eau pour leurs cultures, absence de services et de soins, absence de perspectives économiques et sociales, vétusté de l’habitat, isolement, désarroi devant autant d’indifférence.

Chef du village de Badaresh

Ici, les habitants de la vallée de la Sapna, sont habitués à mener une vie rude et simple. Ils se contentent de vivre simplement dans leur petite maison, inconfortable, avec un petit verger. Ils ne s'apitoient pas sur leur passé ou sur leur sort présent. Ils se tournent vers Dieu pour garder l'Espérance. Ce projet, qui leur offre un avenir, les conforte dans leur foi.

SOS Chrétiens d’Orient s’est engagé depuis de nombreux mois sur ces principaux fronts, accès à l’eau, à l’électricité, restauration d’habitats, de chapelles et d’églises, distribution de nourriture et de biens de première nécessité, visites régulières, activités avec les enfants. Mais tous ces projets seraient vains sans un projet porteur et qui œuvre au bien commun.

C’est pourquoi dès mai 2017, a été engagé le projet « pommes ».  Après plusieurs mois de prospection, de sélection, il est devenu évident que seul un projet agricole pourrait inciter les habitants de la vallée de la Sapna à s’investir dans leur futur, ici.

Les pommes kurdes ont tenu une solide réputation auprès des amateurs jusqu’au milieu des années soixante-dix. La guerre Iran-Irak, les conflits kurdes, l’intervention américaine, la guerre contre l’état islamique ont eu raison de cette culture réputée. Aujourd’hui, l’approvisionnement en pommes des marchés irakiens se fait principalement depuis la Turquie.

Le projet porté par le mokhtar du village de Badaresh et SOS Chrétiens d’Orient accompagne des producteurs recensés, puis sélectionnés pour leur capacité à produire des variétés, de qualité. Une période de formation (taille, entretien, récolte, …) intervient en amont de leur participation. Elle est suivie par une période de validation sur les vergers, pour apporter les éventuelles précisions en voie d’améliorer la production.

SOS Chrétiens d’Orient fournit ensuite aux producteurs un hangar, réfrigéré, où les pommes seront sélectionnées, lavées, conditionnées et stockées. Ainsi, elles pourront être revendues, au meilleur cours et sur une période plus longue auprès de notre partenaire.

En effet, le projet que nous soutenons ne s’arrête pas là, nous avons trouvé en la personne d’un grand distributeur de renom international une oreille très attentive à notre projet. Ce partenaire, à la recherche de production locale pour ses approvisionnements pour l’Irak s’est immédiatement montré enthousiaste.

Aujourd’hui, les producteurs de pommes la Sapna ont besoin de votre mobilisation pour financer les formations, les achats de matériel (chariots élévateurs, chaînes de sélection et de lavage, stockage, conditionnement). Bref, pour que ce projet, en germe depuis presque deux ans, puisse enfin éclore et que le printemps qui arrive porte en lui l’espérance aux chrétiens de la vallée de la Sapna.

Une chaîne de tri coûte 7.000 euros

Les palettes en bois coûte 300 euros.

L'entretien du générateur électrique pendant un an coûte environ 3.000 euros.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ? Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,