Actualités

Au Liban, des rencontres inoubliables au camp d’été de Qana.

FR - 08/08/2019

Cela fait déjà une semaine que les jeunes que nous appelons « les SOS » sont arrivés dans notre village au Liban. Je n’ai pas envie qu’ils s’en aillent demain, surtout Jeanne ! Elle a été très gentille avec moi et elle m’a fait beaucoup rire. 

Ma journée préférée a été, je crois, le premier jour. On a d’abord fait un chant pour prier la Sainte Vierge. Il y avait des mots un peu difficiles, mais je le chante tout le temps maintenant, car c’est très joli et que je préfère le français à toutes les autres langues. sos chretiens d orient liban qana enfants groupe

Puis, répartis en quatre équipes, Mahabé (amour), Salem (paix), Akhawiya (fraternité) et mon équipe : Hymen (Foi), nous avons fait des bricolages. Les parachutes fabriqués par mon équipe étaient énormes et ont volé plus longtemps que les autres. « Les SOS » sont montés très haut sur le toit pour les lancer et les ont lâchés d’un seul coup. Pendant ce temps-là, dans le groupe de son âge, ma petite sœur a fabriqué et décoré une chenille qui était si belle qu’ils ont décidé de l’offrir à l’évêque de Tyr qui est venu nous visiter le dernier jour. J’étais très fier ! 

Après le bricolage, nous avons appris une danse. Cela faisait du bien de se dégourdir les jambes. Parfois, Jeanne nous demandait de faire des pas de danse : à chaque fois, on se bidonnait et on n’y arrivait pas !

A midi, nous sommes rentrés chez nous. Mes parents ont invité « les SOS » pour le déjeuner. Pour l’occasion, maman avait cuisiné ses fameux falafels. Mes parents étaient heureux de parler avec des jeunes venus de la France et leur ont posé pleins de questions.

L’après-midi, Père Marios est allé avec nous dans l’église pour nous apprendre comment s’incliner et bien faire son signe de croix. Il nous a aussi raconté des histoires que je ne connaissais pas sur saint Charbel. J’ai hâte de pouvoir les raconter à mon grand-frère qui s’appelle Charbel.

A 16h, un général italien de l’ONU est venu avec deux grands sacs de gâteaux italiens ! Pour le remercier, nous lui avons chanté de tout notre cœur « Santiano ». sos chretiens d orient liban qana jeu enfants

On a terminé la journée avec un jeu où à la fin on était tous trempés. Il fallait se passer un gobelet d’eau le plus vite possible sans le renverser. Mais, en réalité, toute l’eau tombait à côté ou sur notre voisin. C’était drôle et très rafraîchissant avec la chaleur et le soleil. L’équipe Salem a été la plus rapide et la plus efficace, quand, tout à coup, des volontaires de SOS Chrétiens d’Orient nous ont renversé les bassines sur nous. Il a fallu alors que nous nous vengions. Très vite, c’était déjà l’heure de rentrer à la maison. Je suis rentré tout mouillé. Maman a ri et a fait une tête tellement surprise que j’ai éclaté de rire à mon tour. 

Un camp d'été coûte en moyenne 2.000 euros. Faites sourire les enfants libanais, offrez leur un camp d'été