Actualités

Le Séchoir Solaire de Maaloula.

FR - 08/08/2019

Maaloula ! Ce petit village syrien à l’origine de l’aventure SOS Chrétiens d’Orient, celui dont tous tombent amoureux tant il représente la quintessence de la Syrie : dans la rue, les hommes s’interpellent chaleureusement par-dessus le vrombissement de leurs motos, quand ce n’est pas l’Angélus qui descend depuis les hauteurs ensoleillées, pour résonner sur les multiples coupoles des églises de ce village, étape du pèlerinage Hiérosolymitain. Des hautes roches qui l’entourent, vient également la poussière du désert, omniprésente, à laquelle s’accrochent les parfums de vigne, de sumac et d’abricot, que tous ici cultivent. 

Déclarer notre flamme à Maaloula est une chose, évoquer les actions concrètes en est une autre, toute aussi importante. Nous pourrions raconter le projet Vignes et Sumac, établi pour cinq ans et qui en est à sa troisième année. Mais penchons-nous ici sur un plus petit projet, lancé à l’initiative de Patrick, le responsable de l’antenne SOS Chrétiens d'Orient à Maaloula. Un projet qui va bientôt voir naître son premier prototype.


Tout d’abord, il faut savoir que la confiture d’abricots est une spécialité maaloulite. C’est en observant la méthode locale que Patrick a eu une idée. En effet les Maaloulites procèdent comme suit : ils récupèrent les abricots en trop mauvais état pour être vendus, les écrasent, étalent la préparation et la laissent sécher au soleil, tout simplement.
A Maaloula, la fourniture d’électricité est aléatoire, mais le soleil, lui est toujours au rendez-vous. Le projet consiste donc en la conception et la construction d’un séchoir solaire des fruits maaloulites, qui soit à la fois hygiénique et pratique.sos chretiens d orient syrie maaloula sechoir solaire abricots

Ce séchoir est personnel, transportable, et constitué de cinq claies superposées, sur lesquelles les produits seront disposés, un courant d’air chauffé par le soleil les séchant avant d’être évacué par une petite cheminée. Curieusement, tous les responsables locaux ont eu un avis favorable sur ce projet, l’encourageant et pensant au futur. "Curieusement" car, si les volontaires SOS Chrétiens d’Orient ont des montres et des agendas, les Maaloulites, eux, ont le Temps. C’est une école de patience ! A tel point que, comme eux, il arrive aux volontaires de dire « Inch’Allah » (à la grâce de Dieu), « Boukran » (demain, au mieux), ou « Baden » (plus tard), tous maîtres-mots de la philosophie de vie maaloulite.

Cela ne permet certes pas d’observer le calendrier établi à la française, mais permet des contacts fructueux et des « Chaï Time » (moment du thé) à rallonge, un lien social qui fait aussi partie de l’action des volontaires sur place. Soutenir nos frères chrétiens dans leur quotidien, leur faire savoir que d’autres chrétiens se soucient de leur sort et les soutiennent dans leurs prières. Loin d’assécher les cœurs, ce séchoir solaire les rapprochera, "Inch’Allah".

Vous aussi, aidez les Maaloulites et tous nos frères d’Orient à améliorer leur quotidien : faites un don !