Actualités

Les enfants syriens comme des poissons dans l'eau.

FR - 21/08/2019

Leur départ ressemble à celui de vacances au bord de la mer, et pourtant les volontaires sont bien en route pour aider l’association syrienne « Terre des Hommes » pendant leur semaine à Kfarsetta.

Bercés par le bruit des vagues s’échouant sur le sable et les rochers, nous savourons ces derniers moments de repos avant le réveil des vingt enfants de « Terre des Hommes » d’Alep. Ils s’appellent Liar, Marmoud ou Sedine, ils sont en fauteuil roulant, en déambulatoire ou sont atteint d’un handicap mental. Pourtant ils ont un point commun, ils découvrent pour la première fois la mer, « ce vaste espace de liberté. » Victor Hugo.

A la chaîne, pendant que Rima, la responsable du camp, badigeonne les enfants de crème solaire, en s’assurant que chacun ait un chapeau sur la tête, les volontaires apportent les jouets, les bouées et les parasols au bord de l’eau. Il est 10h00 et tout est fin prêt pour la première baignade des enfants. Ceux qui savent marcher semblent galoper jusqu’à la plage tandis que les autres roulent à vive allure sur le sable grâce à leur fauteuil tout terrain.

Gilles, volontaire depuis deux mois en Syrie, enfile une bouée à Moussa, petit garçon paralysé d’une dizaine d’années avant de le porter à bout de bras jusque dans l’eau. « C’est la première fois que je le vois si joyeux, » confie le volontaire. « Son visage s’est illuminé d’un immense sourire, ses yeux pétillaient et ses mains habituellement inertes clapotaient dans l’eau. »

sos chretiens orient syrie volontaire kfarsettaMalgré quelques appréhensions, les enfants nagent comme des poissons dans l’eau. Sur le sable chaud, les petits architectes bâtissent les murs d’édifices figurant les châteaux syriens. Nous vivons ces courts instants intensément, avec simplicité. Avec peu nous faisons beaucoup, en témoigne ce panier de basket confectionné à partir de gobelets en plastique. Nous nous émerveillons de l’espièglerie des enfants et de leur spontanéité. Ils sont tout à leur affaire pendant les jeux d’adresse et course de petits chevaux grandeur nature. Ici, une simple bulle fait oublier la froideur de la douche et le picotement désagréable du savon dans les yeux.

Une fois le soleil couché et les enfants rassasiés, nous entrons dans la danse, et bougeons avec allégresse au rythme de la musique. Même Moussa esquisse quelques claquements de mains sur le rythme de Khalid « On va s’aimer, on va danser, c'est la vie, lala la lala ! »

Vos dons ont financé les frais de location du bus d’une valeur de deux-cent euros. Ces enfants handicapés ont découvert l'océan grâce à votre généreux soutien.

Aidez-nous à offrir cette opportunité à d'autres enfants, à leur faire oublier la guerre et à les faire devenir des vrais petits poissons. Faites un don.

Marie, volontaire en Syrie.

sos chretiens orient syrie kfarsetta volontaire