Actualités

Avec les volontaires au carnaval de Marmarita dans la vallée des chrétiens.

FR - 26/08/2019

Au cœur de la vallée des chrétiens, Marmarita est une ville syrienne réputée pour son carnaval annuel du 14 août.

En 1975, le jour de la fête de l’Assomption, un groupe de jeunes se déguise spontanément et construit un petit char afin de monter voir la Vierge surplombant la vallée. Au fil des années, l’évènement prend de l’ampleur jusqu’à devenir aujourd’hui une manifestation incontournable pour les Syriens, qui se le transmettent de génération en génération.

Entre 2011 et 2016, en raison des conflits, le festival est annulé. L’éloignement des combats et la ferveur des habitants le remettent au goût du jour.

sos chretiens orient carnaval marmarita syrieEn cette veille de l’Assomption 2019, les volontaires se sont mêlés à la foule pour vivre ce carnaval traditionnel, avec les Syriens. « Nos regards ne peuvent se détacher de ce défilé coloré. Les rues sont combles, il nous faut parfois donner quelques coups d’épaules pour apercevoir les chars. » Pendant plus de trois heures, guidé par une statue de la Vierge Marie, le cortège traverse la ville. Petits et grands s’émerveillent devant l’originalité des décorations : un cheval noir se cabre au milieu de la foule, un koala géant gonflable tout sourire est placé à l’arrière d’un char, la fanfare scoute revêt des costumes d’indiens, les Syriens se déguisent en pharaons, libellules, cassettes audio ou encore M&M’s

Le son des tambourins et chants traditionnels font échos à « Waka waka » l’air mondialement connu de Shakira, la chanteuse américaine pop.

« Alors que nous prenons de la hauteur pour admirer le cortège, nous faisons la rencontre d’un Syrien ayant migré en France il y a cinq ans. Après des études en hôtellerie, il travaille désormais en tant que second dans un restaurant rouennais. Des rencontres comme celle-ci ont rythmé notre journée. Entre deux roulements de tambour, nous retrouvons de façon inattendue la famille de Wael, notre chef de mission adjoint. Au détour d’une rue, nous échangeons quelques mots avec le petit fils de monsieur Simon, chef de la défense nationale à Mhardeh.

Après un gigantesque feu d’artifice, visible dans toute la vallée, nous repartons vers Homs la tête remplie de souvenirs haut en couleur et le sourire aux lèvres. »

Marie, volontaire en Syrie.

Toi aussi, viens vivre des évènements exceptionnels et faire des rencontre inoubliables. Rejoins les volontaires en Syrie.