Actualités

Une journée d'été avec les religieux du monastère de Qara.

FR - 22/09/2019

« Vivre la joie de la communauté ! » Ces mots décrivent à la perfection ce que les volontaires vivent chaque lundi au monastère de Qara, dont les frères et sœurs sont des acteurs clés de l’humanitaire en Syrie.  Immergés dans le quotidien des religieux de la communauté d’Antioche, ils partagent leur repas, leur temps de travail et leurs offices religieux. Suivons Marie, volontaire à Homs, pendant cette journée au monastère.

« Toutes les semaines, j’attends avec hâte le lundi. Vers 8h00, nous quittons la maison de Homs pour Qara. Les paysages changent complètement. Le monastère est situé à la frontière du Liban, proche des montagnes alors que Homs est l’une des plus grandes villes de Syrie. »

Quand le grand portail du monastère de Qara s’ouvre, elle redécouvre ce lieu paisible, fleuri et épargné, par miracle, de la menace terroriste qui pesait à moins de deux kilomètres.

« En arrivant dans le réfectoire pour le petit déjeuner, une vingtaine de visages se tournent vers nous avec des sourires qui en disent long sur la joie de nous voir. Ces visages, ce sont ceux des sœurs de la communauté, du frère Jean, du père Daniel. Ce sont aussi ceux des volontaires qui viennent aider le monastère et des enfants qui pour la plupart viennent ici en pension, à l’exception de Firas, petit garçon abandonné, d’une dizaine d’années, qui a été recueilli pendant la guerre par la communauté. A la fin du repas, nous recevons le service du jour par la mère supérieure. »

sos chretiens orient syrie monastere qara volontaire cueilletteMarie, et les trois autres volontaires sont aujourd’hui envoyés au verger pour aider la communauté dans la récolte des fruits : cerises, abricots, mûres. Une fois cueillis, ils seront vendus sur le marché pour faire vivre la communauté.

« Je me souviens particulièrement de la cueillette des mûres. Je n’avais jamais vu des fruits aussi juteux. Tous nos vêtements étaient remplis de tâches rouges et si un individu passait par là, il aurait pu nous accuser de meurtre en voyant l’état de nos mains. »

sos chretiens orient syrie monastere qara tri des chaussures volontairesA l'issue, les volontaires sont appelés par sœur Marie Mag, responsable des donations. Dans le grand hangar du monastère, ils l’aident à trier et préparer les commandes des chaussures, qui seront envoyées dans toute la Syrie.

Le temps passe si vite au monastère. Les cloches sonnent, la messe commence, sur un air de violon joué par Louis-Alban. Les volontaires prient pour les chrétiens dans le monde et pour la paix. Après des années de guerre, à vivre dans la crainte, à cacher et héberger des chrétiens, à parfois manquer de nourriture, la paix est un mot qui résonne comme une grâce dans les cœurs des sœurs et frères de Qara.

« Toute bonne chose à une fin. Il est temps pour nous de repartir vers Sadad où une famille de martyr nous attend.

Je quitte le monastère avec le même sourire que celui des sœurs quand elles nous ont vus arrivé. » nous confie Marie en refermant le grand portail du monastère de la communauté d’Antioche.

Au-delà de l’aventure, SOS Chrétiens d’Orient t’invite à te mettre au service des communautés religieuses locales. Si toi aussi tu veux te rendre utile, rejoins les volontaires en Syrie.

sos chretiens orient syrie monastere qara

soutenez les chrétiens d’orient en achetant leurs productions locales