Actualités

Le monastère Mar Matti fête son saint patron !

FR - 24/09/2019

Le 17 septembre, tous les volontaires de la mission en Irak se sont retrouvés, au monastère de Mar Matti pour célébrer la fête de Saint Matthieu.

Surplombant la plaine de Ninive depuis le IVème siècle, Mar Matti compte parmi les plus vieux monastères du monde. Il se situe à environ trente kilomètres au Nord-Est de Mossoul, dans les collines du village de Mirkah. Il accueille, depuis sa fondation et sans interruption, des moines syriaques orthodoxes.

sos chretiens orient irak monastere mar matti

Suite à la prise de Mossoul en 2014, le monastère s’est trouvé à seulement cinq kilomètres des combats opposant l’État islamique aux forces kurdes. Il a ainsi permis à de nombreuses familles de trouver un abri temporaire avant de fuir vers le nord du Kurdistan irakien. SOS Chrétiens d’Orient a très vite apporté son soutien au monastère en fournissant une aide d’urgence (donation de nourriture, couvertures, etc.). Depuis la fin de la guerre, l’association n’a pas cessé d’apporter son soutien en participant notamment au financement des projets de développement économique. Actuellement, elle finance du matériel nécessaire à l’exploitation de la carrière des moines, laquelle est utilisée pour les reconstructions dans la plaine de Ninive et fait vivre soixante-dix familles.

Étant donné son attachement au monastère de Mar Matti, SOS Chrétiens d’Orient a renouvelé cette année encore sa participation au financement de la célébration de la fête de la Saint Matthieu.

« Mardi 17 septembre. 11h. Nous arrivons dans le petit village de Mirkah sous un soleil rayonnant ! Nous apercevons au loin, dans les hauteurs des collines, le monastère de Mar Matti. Après un rapide crochet par la carrière, nous entamons l’ascension vers le monastère par une route sinueuse. Au fur et à mesure que nous approchons, nous distinguons de plus en plus nettement l’architecture extérieure du monastère : un grand bâtiment en pierre, tout en longueur, à flanc de colline et surplombé par une imposante croix.

sos chretiens orient irak plaine de ninive monastere mar mattiUn porche, puis deux, nous arrivons au pied du monastère. Le vent en altitude fait contraste avec la chaleur écrasante de la plaine ! Nous entrons par une grande porte menant à la cour intérieure du monastère. Très lumineuse du fait de la clarté de la pierre, elle est aussi colorée : dallage bleu et orangé et encadrements des portes et fenêtres en marbre gris. Nous empruntons un escalier donnant accès aux chambres de l’hôtellerie.

Rejoints par les volontaires d’Alqosh et de Bana Sor, nous assistons à l’office de la Saint Matthieu dans l’église du monastère, vaste pièce aux murs et colonnes recouverts de marbres et dont le sanctuaire est séparé du peuple par une iconostase, comme il est de coutume dans les églises orientales. Rythmé par des psalmodies à deux chœurs d’hommes et des chants repris par l’assemblée, l’office se conclut par la vénération des reliques de Saint Matthieu, exposées dans une chapelle latérale. Petite et sombre, elle ne permet pas à l’assemblée entière d’y pénétrer. Seuls quelques fidèles se faufilent pour assister à l’encensement des reliques, profitant de l’occasion pour embrasser les croix des évêques.

sos chretiens orient irak mar matti monastere feuDu haut des toits-terrasses du monastère, nous admirons la vue panoramique imprenable sur la plaine de Ninive. Le soleil couchant laisse place à la nuit, nous permettant ainsi d’apercevoir les lumières des villes de Mossoul, Qaraqosh et Karemlech. Du haut du monastère nous assistons à une explosion de joie. Les familles rassemblées autour des évêques, prêtres et moines, chantent de tout leur cœur tandis que l’un des évêques, accompagné de deux moines, allume un grand feu. De gigantesques flammes s’élèvent dans la nuit et, sous les feux d’artifices tonitruant, éclairent une foule en liesse qui ne cesse d’exprimer sa joie.

Le lendemain matin, encore légèrement endormis, nous empruntons les escaliers qui nous conduisent à l’église pour la messe de la Saint Matthieu, célébrée en présence de nombreux évêques et représentants des différentes églises irakiennes, notamment Monseigneur Daoud, archevêque syriaque-orthodoxe de Mossoul, et Monseigneur Najeeb, archevêque chaldéen de Mossoul et d’Aqra. Nous assistons une très belle célébration, dans une atmosphère joyeuse et parfumée d’encens, accompagnée de nombreux chants entonnés par les religieux. Les célébrants ont revêtu de splendides ornements liturgiques aux couleurs éclatantes rouge, blanc, et or. A l’issue de la messe, en l’honneur de la Saint Matthieu, Monseigneur Timoteus Mousa Alshamany, archevêque syriaque orthodoxe de Mar Matti est porté en procession sur son fauteuil par les moines.

sos chretiens orient irak monastere mar matti fete saint matthieu scout bartellaDans la cour intérieure, la fanfare des scouts de Bartella entonne quelques notes pour accorder ses violons. Uniforme blanc fraîchement repassé, foulard jaune et rouge, béret rouge surmonté d’un pompon jaune enfoncé sur la tête, les visages sont concentrés alors que depuis les balcons, une nuée de téléphones portables filment déjà le concert qui s’annonce. La grosse caisse donne le rythme, les tambours tonnent. On reconnaît certains airs bien connu tel que « Plaine, ma plaine ».

C’est ainsi que s’achève la fête de Saint Matthieu au monastère de Mar Matti, qui restera toujours gravée dans nos mémoires !