Actualités

Neuf ans après, retour sur l’attaque meurtrière de Bagdad.

FR - 31/10/2019

Aujourd'hui, les volontaires de SOS Chrétiens d'Orient s'unissent aux chrétiens irakiens pleurant leurs martyrs. C'est un souvenir bien douloureux, que nous avons partagé avec eux.

Le 31 octobre 2010, un commando se revendiquant de la branche irakienne d'Al-Qaïda prend d’assaut la cathédrale syriaque-catholique Notre-Dame du perpétuel secours de Bagdad.

La messe dominicale tourne au carnage. 200 fidèles sont retenus en otage. Cette attaque se solde par le décès de 58 personnes dont deux prêtres; 67 autres sont blessées. Des familles entières sont décimées, femmes enceintes, nourrisson de 3 mois, enfants en bas âges. La cathédrale est ravagée, maculée de sang ; les murs et les statues criblés de balles.

Le lendemain, lors de l’angélus de la Toussaint, le pape Benoît XVI dit « prier pour les victimes de cette violence absurde, d'autant plus féroce qu'elle a frappé des personnes sans défense, réunies dans la maison de Dieu, qui est un lieu d'amour et de réconciliation. »

Aujourd’hui, la cathédrale est métamorphosée. Mais son apparence nouvelle n’effacera jamais le souvenir du massacre de ce jour funeste du 31 octobre 2010. Ce drame fut à l'origine du départ de dizaines de milliers de chrétiens de la capitale irakienne.

Neuf ans après, alors que la situation des chrétiens d’Irak reste incertaine, prions pour la paix au Proche-Orient.