Actualités

Un militaire français tué. Une attaque revendiquée par l’Etat islamique.

FR - 04/11/2019

Samedi 2 novembre, le brigadier Ronan Pointeau, du 1er régiment de spahis de Valence, en opération dans le Sahel, est mort après le déclenchement d’un engin explosif artisanal sur le passage de son véhicule blindé.

 « Les soldats du califat ont pris pour cible un convoi de véhicules des forces françaises (…) près d’Indelimane, dans la région de Ménaka, en déclenchant un engin explosif. » Le soir même, l’organisation Etat islamique a revendiqué cette « attaque à la bombe ».

La veille, 49 soldats maliens avaient été tués dans cette même région, au nord-est du Mali, près de la frontière du Niger.

Le brigadier rejoint les 28 militaires français tués dans la région depuis le lancement des opérations « Serval » et « Barkhane » qui visent à soutenir les troupes maliennes faisant face à une rébellion islamiste.

En tant que partenaire de la défense nationale, SOS Chrétiens d’Orient prie pour le repos de son âme et pour sa famille endeuillée.