évènements

Du séisme à l'oubli : un concert de charité au profit de l'Arménie

Le 6 décembre 2019 à 19h45, SOS Chrétiens d'Orient organise un concert de charité au profit de l'Arménie. Rendez-vous pour un événement musical unique, avec le baryton basse Adam Barro et l'organiste Emmanuel Hocdé, Grand Prix de Chartres, en l'église Saint-Roch de Paris, 1er arrondissement. Un événement en partenariat avec Les Heures musicales de Saint Roch, Radio Classique, le CCAF et l'UGAB. 

Le 7 décembre 1988, la terre tremble en Arménie. En quelques secondes, un séisme ravage le nord du pays. Le bilan est terrible : plus 30 000 morts, 150 000 blessés et 500 000 sans-abri. Depuis ce jour fatidique, des familles entières vivent encore dans des bidonvilles autour de la ville de Gyumri.

Cet été 2019, SOS Chrétiens d’Orient est allé à leur rencontre : ils comptent sur nous pour les aider à reconstruire leur avenir !

Une nouvelle équipe de volontaires de SOS Chrétiens d'Orient se rendra en Arménie au mois de décembre, afin de passer les fêtes de Noël auprès de ces familles démunies. Ils effectueront des distributions de jouets aux enfants, des donations de produits de première nécessité aux familles. 

En partenariat avec les Heures Musicales de Saint-Roch, Radio Classiquele CCAF et l'UGAB, SOS Chrétiens d'Orient  organise un concert de charité pour financer cette nouvelle mission dans le premier Royaume chrétien de l'histoire. Adam Barro, baryton-basse au succès grandissant, sera accompagné d'Emmanuel Hocdé, organiste et Grand Prix de Chartres, pour intérpréter un répertoire de chants sacrés du monde entier. Adam Barro chantera en particulier des oeuvres du compositeur arménien Komitas, dont nous célebrons cette année le 150e anniversaire.

"Même s'il n'avait écrit que Andouni, ce serait suffisant pour considérer Komitas comme l'un des plus grands musiciens de notre époque", Claude Debussy.

Prêtre arménien né en 1869 et décédé à Villejuif en 1935, Komitas est compositeur, ethnomusicologue et poète. Il est réputé pour avoir restauré les modes musicaux originaux caractéristiques des rythmes de la langue liturgique arménienne et considéré comme étant à l'origine de la sauvegarde et du renouveau de la musique arménienne. Rescapé du génocide de 1915, le Révérend père Komitas est décédé à l'hôpital psychiatrique de Villejuif. Le monument consacré au génocide arménien est une statue de Komitas, située place du Canada, à Paris (8e).

Du séisme à l'oubli

Concert de charité au profit de l'Arménie

Vendredi 6 décembre 2019 à 19h45

Eglise Saint-Roch de Paris, 296 rue Saint-Honoré, Paris 1er

  • Entrée libre : libre participation au cours de la soirée
  • Carré Or : placement privilégié et accès au cocktail

Inscriptions et paiement ici.