Actualités

LIBAN - La mission de Rosy au Cœur de Beyrouth.

FR - 07/01/2020

Si vous souhaitez aider ces chrétiens libanais dans cette période de crise, faites un don !

Depuis 2016, les volontaires au Liban apportent leur aide au personnel du « Restaurants du Cœur ». Deux fois par semaine, ils se faufilent dans la ruelle où se trouve l'association, franchissent les portes du Club et retrouvent Rosy, affairée à préparer le café libanais et des assiettes de petits gâteaux. Ils parlent des dernières actualités en attendant les membres du Club. Une fois tout le monde arrivé et réuni autour d'un café libanais, traditionnel au Pays de Cèdre, les activités animées par Rosy et les volontaires commencent.

sos chretiens orient liban restaurant du coeur beyrouthEnsemble, les volontaires et les personnes âgées échangent, se racontent leurs anecdotes du quotidien, jouent au bingo, s'écrient lorsque le gagnant remporte un chapelet. Rosy estime que ces animations et échanges sont primordiaux : « C'est l'occasion pour les jeunes français d'en découvrir plus sur leur pays de mission et pour les membres de l'association d'apprendre à connaître de nouvelles personnes. Même si parfois la barrière linguistique est présente, les bénéficiaires et les volontaires échangent avec leurs cœurs. »

Les restaurants du cœur ont ouvert pendant la guerre civile qui a frappé le Liban de 1975 à 1990. En 1983, beaucoup de jeunes sans argent ni ressources ayant fui leurs villages d’origine pour Beyrouth, ont été accueillis par l’association. Ils y ont été logés, nourris et scolarisés. 

sos chretiens orient restaurant du coeur volontaire libanRosy rejoint l’association en 2006. Dès son arrivée, elle est sur tous les fronts : elle distribue les médicaments et sert les repas. Trois ans plus tard, elle devient responsable « Club », un lieu où une vingtaine de membres, pour la plupart déjà âgés, nouent, le temps d’une matinée des relations sociales et amicales. A la création de l'association, deux-cent personnes bénéficiaient de repas quotidien. Aujourd'hui, ils sont entre cinquante et soixante-dix. Certains viennent déjeuner dans les locaux de l'association et d’autres emportent leur repas dans des boîtes. A tous ceux qui ne peuvent se déplacer, l'association apporte le repas à domicile.

Cependant, depuis le début de la révolution, le nombre de nécessiteux a explosé et l'association peine à satisfaire les besoins de chacun. C'est pourquoi, Rosy est particulièrement inquiète pour le futur du pays et de ses habitants.

« Avant, la société libanaise était équilibrée : il y avait les riches, les bourgeois, les moyens et peu de pauvres. Aujourd’hui, les riches sont partis et les pauvres représentent une grande partie de la population du pays. Le Liban n’était pas prêt à affronter une crise de cette ampleur.

Du jour au lendemain, les Libanais ont dû faire face à des dettes insurmontables, pendant que des politiques se sont accaparés leur argent. Le taux de chômage et les prix explosent. De plus en plus de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. »

Malgré cette période trouble, nous avons remarqué, en tant que volontaires, que les Libanais ont toujours le sourire et nous réservent un accueil chaleureux et bienveillant. En entendant cela, Rosy sourit « le Liban est un pays d'accueil dont les habitants reçoivent avec le cœur. »

Si vous souhaitez aider ces chrétiens libanais dans cette période de crise, faites un don !

Sophie, volontaire au Liban.