Actualités

Au service des handicapés abandonnés et isolés d'Ezbet el-Nakhl !

FR - 22/09/2018
Attention : certaines phrases peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.
 
Une grande pièce à la peinture défraîchie, quelques banquettes en bois, une image de la Vierge et des corps allongés, à même le sol, c’est là que s’entassent une trentaine de personnes handicapées. En plein cœur du quartier chiffonnier d’Ezbet el-Nakhl, deux sœurs coptes orthodoxes de la congrégation des filles de Marie, Maria et Maguida, ont consacré leurs vies à s’occuper d’eux, et cela sans presque aucun moyen.
 
Ainsi, les conditions sanitaires et d’hygiènes sont bien loin de nos standards européens... L’odeur se dégageant de l’endroit est parfois nauséabonde (égout qui reflue, déchets en stagnation, urine...). Certains dorment par terre, d’autres, trop violents, sont enfermés dans le noir, dans une salle à part, les mains liées. Abandonnés à la naissance, ils ne reçoivent absolument aucune visite sauf peut-être quelques-uns à Noël.
Faute d’encadrement régulier, ils passent leurs journées assis ou allongés par terre, désœuvrés. Aucune distraction ne vient égayer leurs journées, seuls des cris dus à des crises de colère violentes viennent rompre la monotonie du lieu.
 
Les volontaires de SOS chrétiens d’Orient ont tous été bouleversé par ce qu’ils ont vu ici. Ils ont donc décidé d’apporter un soutien moral et matériel à ces personnes pour leur rendre un peu de dignité. Les volontaires se relayent pour les visites quotidiennes. Clémentine, volontaire de Tours et Clément, de Nantes font vite connaissance deux fois par semaine et des liens forts se créent !
Tous les volontaires descendent de leur appartement d’Ezbet pour jouer avec eux, leur offrir des moments de joie et une présence humaine.
 
Matériellement parlant, l’association a fait une première donation portant sur des biens de premières nécessités. Domitille a recensé les besoins et Paul-Henri a acheté le matériel nécessaire comme des vêtements et sous-vêtements neufs, des jeux et un rideau pour isoler les sanitaires etc...
 
Déjà une nette amélioration des conditions de vie a été observée. Mais encore beaucoup peut et doit être fait pour améliorer l’existence de ces personnes.
La semaine dernière, Elisabeth et certains volontaires ont emmené Sœur Maguida dans un centre pour handicapés disposant de formations professionnelles et de personnels compétents.
Pour aider ces personnes en situation de handicap isolés et esseulés, pour aider les sœurs et les bénévoles et pour aider les volontaires dans leurs activités : nous avons besoin de vous !
 
« Tout acte d’amour est une œuvre de paix. Sa grandeur ou sa petitesse importent peu. » Mère Teresa
 
Aidez-nous à les aider. Votre générosité peut changer leur quotidien :
 
- Avec 5 euros, vous financez l'achat d'un t-shirt et d'un pantalon neuf.
- Avec 50 euros, vous financez une après-midi de formation ou des activités supplémentaires pour les 32 pensionnaires.
 
Faites un don : https://bit.ly/2PxmXZp