Actualités

Fête de Saint Michel, patron secondaire de la France

FR - 29/09/2018

Saint Michel est l’un des sept archanges majeurs cité dans la Bible, le plus beau et le plus puissant de tous les Anges du Ciel. Chef des légions célestes, il est représenté au moment de la fin des temps en chevalier ailé terrassant le Diable.

Déjà, lors de la rébellion des anges déchus, il fut celui qui combattit Lucifer et le précipita dans l’abîme, par le cri de victoire « Qui est comme Dieu ? » Dans l’Ancien Testament, il conduit Noé et sa famille lors du déluge, il retient le bras d’Abraham avant qu’il n’immole Isaac. Il est également considéré comme l’Ange qui réconforte Jésus, lors de Son Agonie au jardin des oliviers.

Depuis Clovis, la dévotion de la France à saint Michel n’a fait que s’affermir. Au VIII° siècle, Saint Michel apparaît au Mont Tombe pour demander l’érection d’un oratoire, aujourd’hui le Mont Saint-Michel. Les guerriers y venaient déposer leurs épées pour les faire bénir. Charles Martel aurait stoppé l’invasion des Sarrasins grâce à l’aide de Saint Michel Archange.

Saint Jeanne d’Arc entendit également la voix de saint Michel à Domrémy, se présentant comme le protecteur du royaume de France.

Il apparut également aux petits bergers de Fatima à qui il donna cette magnifique prière : « Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas et qui ne vous aiment pas. »

Patron secondaire de la France, il est également le patron des parachutistes depuis le Débarquement de 1944. Ceux qui sautèrent sur le maquis de saint Michel avaient reçu de leur aumônier une petite médaille de saint Michel.

En ces temps troublés pendant lesquels la France semble être à l’agonie, redoublons nos prières à saint Michel Archange pour qu’il délivre la France de ses ennemis, qu’elle recouvre son âme et qu’elle redevienne fidèle à son titre de fille ainée de l’Église.