Actualités

Ils étaient volontaires en mission. Mais pourquoi ?

FR - 10/10/2018

L'action de SOS Chrétiens d'Orient se caractérise par une volonté particulière : être au plus près des chrétiens du Proche-Orient. C'est pourquoi plus de 1500 volontaires se sont engagés à nos côtés. A travers des missions variées (distribution de nourriture, chantiers de rénovation, etc.) Cette expérience est pour eux l'occasion de découvrir de nouvelles cultures et de retrouver le goût de l'essentiel.

Ils vous partagent ici les raisons de leurs départs. Si leur témoignage vous donne l'envie de vous mettre au service des chrétiens d’Orient, envoyez votre candidature à notre responsable du pôle des volontaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Adhémar, ancien volontaire en Irak

« L’Orient est la Terre de naissance du christianisme et pourtant la situation des chrétiens dans ces pays est souvent méconnue par les Occidentaux. C’est pour cette raison que j’ai décidé de partir en humanitaire en Irak afin de mieux en connaître les situations politique et religieuse. Je pense que le meilleur moyen de s’instruire sur les conflits au Proche-Orient ainsi que de soutenir les populations qui y sont persécutées est d’y venir en humanitaire. Lors des visites régulières des familles en difficulté, ces dernières nous livrent leurs demandes en besoin matériels mais aussi leurs témoignages saisissants et qui nous permet de comprendre le quotidien d’un peuple en guerre depuis plus de 20 ans. La réalité nous rattrape alors, il faut sauver les chrétiens d’Orient. »

 

Sixtine, 19 ans, ancienne volontaire au Liban

« Face à la situation des chrétiens d'Orient, je me sentais inutile et passive. Ainsi partir au Liban durant deux mois permet de témoigner de mon soutien et de mon intérêt pour les chrétiens d'Orient. J'ai été particulièrement touchée par l'accueil que nous réservent les Libanais, chaleureux et profond, ainsi que par les témoignages poignants des différentes familles. J'éprouve un profond respect pour toutes ces personnes, qui malgré les épreuves qu'ils ont endurées gardent une foi inébranlable et forte. J'apprends ainsi beaucoup plus d'eux que je ne pourrais leur apprendre de moi-même. »

 

Grégoire, ancien volontaire en Irak

« Je suis jeune volontaire SOS Chrétiens d'Orient. J’ai 19 ans et j’ai choisi de servir la cause des chrétiens d'Orient en leur consacrant un mois de mes vacances d’été. C’est cette idée, de venir en aide à nos frères chrétiens et de percevoir les souffrances endurées par ces populations, à cause de leur religion, qui a motivé ma décision. Nous sommes ici à leur contact quotidiennement. Nous écoutons leur témoignage qui laisse sans voix et nous montre la réalité sans filtre. C'est parfois dur. Je me souviens particulièrement d’un père de famille qui face à l’arrivée de Daesh avait dû entasser sa famille dans son pick-up et fuir son village, Daesh les talonnait, sa fille de 4 ans est tombée du véhicule sous les yeux de son père qui ne pouvait faire marche arrière sous peine de voir l’intégralité de sa famille capturée. »

 

Adeline, volontaire en Jordanie

« Au semi-marathon, organisé par SOS Chrétiens d’Orient, j’ai rencontré des coureurs et j’ai échangé avec eux. Après les avoir encouragés sous la pluie, je me suis demandé : " Cela va-t-il vraiment aider les Chrétiens ? Peut-être pas ! Donc, bouge-toi et viens les aider. " Mes conseils seraient de ne pas avoir peur et de s’engager. Ce qui compte c’est le service. Ils nous apportent plus que ce qu’on leur apporte : il faut se lancer dans le vide, c’est une sensation exceptionnelle quand nous portons nos projets jusqu’au bout. »