Actualités

Une école pour les enfants défavorisés des bidonvilles

FR - 28/11/2018

Financée en grande partie par SOS Chrétiens d’Orient, une école verra le jour au Caire pour le quartier d’Ezbet-El-Nakhl. Elle accueillera plus de deux mille enfants des bidonvilles qui errent dans les rues, faute de place dans les établissements scolaires.

À la périphérie du Caire, Ezbet-ElNakhl est un quartier très pauvre, un véritable bidonville. Plus de 730.000 habitants, parmi lesquels cent mille enfants de moins de cinq ans, s’y entassent dans des constructions précaires.

DES CHIFFONNIERS À LA RUE

L’activité principale des habitants est le ramassage des ordures au cœur de la capitale : au moins vingt mille « chiffonniers », comme on les appelle ici, récoltent chaque jour les déchets domestiques, papiers, plastiques et métaux qui s’entassent dans les rues. Peu nombreuses, les écoles du quartier ne peuvent accueillir tous les petits chiffonniers et refusent à chaque rentrée des enfants. Pour mettre fin à cette situation, les sœurs des Filles de Marie et les responsables de l’école Marhaba (fondée par sœur Emmanuelle), qui accueille déjà trois mille élèves, ont décidé l’édification d’une nouvelle école pour accueillir les enfants en déshérence.

Pour mener à bien le projet, les religieuses et les enseignants avaient besoin de fonds. Répondant à leur appel, notre association s’est engagée à verser 500.000€ pour contribuer au financement de la construction et à l’achat des équipements de base (électricité, plomberie, etc.). Grâce aux donateurs, nous avons aussi soutenu les religieuses pour l’achat du terrain avec 125.000€ sur les 800.000€ nécessaires. Pourtant, impossible de se mettre tout de suite au travail sur le terrain qui est réservé pour le chantier de l’école. Faute de permis de construire, les équipes rongent leur frein en attendant le feu vert de l’administration.

UNE NOUVELLE ÉCOLE QUI FERA LA DIFFÉRENCE

Avec près de quarante élèves par classe, la future école accueillera non seulement les enfants déscolarisés, mais elle soulagera également les autres établissements fréquentés par les petits chiffonniers. Dans un premier temps, elle est prévue pour 2.325 places. Avec les années, il est probable que ce chiffre sera revu à la hausse, car les classes se surchargent rapidement et atteignent souvent les cinquante élèves. Divisés chacun en cinq sections, les niveaux d’enseignement iront de la maternelle à la dernière année du collège.

UN MOMENT TRÈS ATTENDU

Nos volontaires participeront occasionnellement aux travaux de construction, car la main-d’œuvre sur place est déjà importante. Ils interviendront dans les finitions ou dans l’achat et la mise en service du matériel scolaire. Une première levée de fonds pour la construction de l’école a été faite le 29 novembre, à l’occasion d’un grand dîner de charité donné par SOS Chrétiens d’Orient, dans le cloître de l’abbaye royale du Valde-Grâce, à Paris, sous le patronage du primat et patriarche des Coptes orthodoxes, Sa Sainteté Théodore II, pape d’Alexandrie.