Actualités

Je suis un enfant de chiffonnier au Caire (1/4)

FR - 03/01/2019

Merola n’est pas dans la rue, elle a une chance incroyable.

Tous les matins, le père de Merola dépose son frère à l'école de Marlene et sa petite fille de 4 ans à l'école maternelle. Quand nous sommes arrivés, elle pouvait à peine écrire A ou B. En quelques mois, elle a progressé rapidement et fait maintenant partie des meilleures du jardin d'enfants. Elle passe la matinée dans le KG Sainte Philomena à Ezbeth el Nakhl, au cœur du centre d'ordures près du domicile des volontaires.

Comme beaucoup d'autres enfants de la région, elle s'occupe le matin à la crèche pendant que ses parents travaillent. A la différence des autres pépinières d'Europe, celle-ci n’a que peu de jouets ou des cahiers à écrire. Mais ici, ils ont une grande chance ! Ils peuvent rester dans la crèche ! Dans la même rue, beaucoup d'enfants doivent regarder leurs parents travailler parmi les ordures jusqu'à ce qu'ils soient assez grands (6 ou 8 ans) pour travailler avec eux.

SOS Chrétiens d'Orient a fait plusieurs dons de jouets à cette crèche. Deux fois par semaine, les volontaires consacrent du temps à ces enfants et les aident en leur apprenant de nouveaux mots anglais, ou comment écrire et lire selon leur âge.

Ce n'est pas toujours facile étant données les mauvaises conditions de vie ! La rue de la crèche est pleine d'ânes, de déchets, de chevaux et même de rats ! Et pourtant, quelle grande joie de voir un enfant s’épanouir peu à peu, de voir un sourire remplacer les larmes. Quelques minutes, ce n’est rien dans une vie sauf pour ces enfants des chiffonniers du Caire.


Ces enfants sont l’avenir de l’Égypte. Soutenez-les en priant pour eux et dans la mesure de vos moyens, en faisant un don : www.soschretiensdorient.fr

soutenez les chrétiens d’orient en achetant leurs productions locales