Actualités

Je suis un enfant de chiffonnier au Caire (2/4)

FR - 11/01/2019

 Une famille plus forte que la mort

Mira est une petite fille de 5 ans, orpheline à la naissance. La perte du père a plongé la famille dans un rythme de vie effréné, difficile et sévère. Dans ce quartier d’Ezbeth el Nakhl, les veuves ne sont pas autorisées à se remarier et doivent porter le noir, signe de deuil. Désormais seule capable de nourrir Mira et son petit frère Abanoub, et de les éduquer, la mère de famille travaille d’arrache pieds en vendant des produits de nettoyage dans la rue. Ses enfants sont sa plus grande joie. Tous les soirs, oubliant la fatigue, elle s’attable à côté de Mira pour corriger ses devoirs. Personne ne peut l’aider, alors elle le fait sans se plaindre.

A l’école de Marhaba, Mira étudie sans cesse. La Congrégation des filles de Marie accueille des milliers d’enfants comme elle, afin que, malgré leur situation économique, ils aient accès à l'éducation. Elle n’a pas commencé l’école primaire mais sais déjà écrire en anglais et en arabe. Quand les volontaires arrivent, tous les enfants sont très excités, mais elle est la dernière à s'en rendre compte, trop concentrée sur son travail et ses devoirs. Mira a un avenir très prometteur grâce à ses capacités intellectuelles. Elle pourrait étudier à l’université et devenir plus tard la plus grande réussite de sa famille et la plus grande joie de sa mère illettrée. 

Cette famille au grand cœur est une aide précieuse pour les volontaires. Aidez-la à vivre un lendemain plus joyeux, faites un don : www.soschretiensdorient.fr