Actualités

Fête de Saint Antoine le Grand, père du monachisme

FR - 17/01/2019

« Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » (Saint Matthieu 19, 21). C’est par ces mots prononcés par le Seigneur que Saint Antoine le Grand, fils de nobles et riches chrétiens, abandonne sa vie aisée pour une vie de pauvreté et de combats incessants contre le démon.

A 20 ans, la mort de ses parents le laisse riche héritier du patrimoine familial. Tourmenté par son salut et lasse de sa vie sans sens, le jeune Antoine recueillit dans une église est soudain saisit par cet évangile du jeune homme riche. Il en est convaincu, ces paroles lui sont adressées ; il vend ses biens, distribue sa fortune aux pauvres et se retire dans le désert de Nitrie. Il y embrasse une vie ascétique sévère, assidu dans la prière et prompt à la méditation. Comme le Christ retiré dans le désert pendant 40 jours, Saint Antoine subit les tentations du diable et de ses légions contre la pureté, l’envie, l’ascèse. Mais rien n’y fait, Saint Antoine résiste par la fermeté de sa foi, la patience et la prière continuelle.

A 35 ans, il s’enfonce dans le désert au-delà du Nil dans la solitude la plus complète. Très vite, attirés par sa réputation, de nombreux admirateurs viennent le visiter. Devant le nombre grandissant de disciples, Antoine fonde deux monastères et enseigne aux moines la patience, la persévérance dans les épreuves et la charité entre les hommes. « Efforçons-nous de ne rien posséder que ce que nous emporterons avec nous dans le tombeau: à savoir la charité, la douceur, la justice etc.. »  Il les exhorte également à garder un cœur vigilant contre les attaques du démon : « mauvaises pensées, excitation des plaisirs, emportement de la colère, pensées orgueilleuses. »

Sous l’influence de Saint Antoine, le désert devient une ville peuplée de moines ayant renoncés au monde.

En savoir plus sur la vie de Saint Antoine.