Actualités

Je suis un enfant de chiffonnier au Caire (3/4)

FR - 17/01/2019

Quitter la rue pour entendre à nouveau

Giovanni a 2 ans ! Ses parents travaillent dans la zone des ordures et s'occupent du recyclage du plastique. C'est ainsi qu'ils gagnent leur vie. Comme de très nombreux chiffonniers, les parents de Giovanni n’ont pas suffisamment d’argent pour s’occuper de lui ou l’envoyer à la crèche. Il reste donc toute la journée dans le secteur des ordures aux pieds des machines de tri très bruyantes, qui ont grandement diminuées son audition.

Presque totalement sourd, il a finalement quitté la rue pour intégrer l'école de Marlene. Dans cette école, fondée par la Congrégation des filles de Marie, Marlene, sa directrice, veille à ce que tous les enfants reçoivent une éducation adéquate et surtout à ce que quelqu'un s'occupe d'eux. Dans ce quartier, beaucoup d'enfants travaillent depuis qu'ils sont très jeunes et jouent parmi les déchets.
Grâce à Marlene et son équipe, le système auditif de Giovanni s’est amélioré et, petit à petit, il recommence à entendre.

Son histoire n’est pas unique. Ils sont des milliers à vivre parmi les déchets, à attendre que la journée passe et à observer leurs parents trier des montagnes de déchets qui ne diminuent jamais. 

Pour eux, pour leur avenir, faites un don.

 

Je suis un enfant de chiffonnier au Caire (2/4) : Une famille plus forte que la mort

Je suis un enfant de chiffonnier au Caire (1/4) : Merola n’est pas dans la rue, elle a une chance incroyable.