Actualités

Fête de la présentation de Jésus au Temple

FR - 02/02/2019

Aujourd’hui, l’Église catholique et les Églises orthodoxes célèbrent la Présentation ou Purification de Jésus au Temple. Lorsque les 40 jours prescrits par la Loi de Moïse pour la purification de la mère d’un nouveau-né furent accomplis (Lévitique 12 :2-4), la Vierge Marie et Saint Joseph amenèrent Jésus à Jérusalem pour le présenter au Seigneur. Il y est consacré au Temple par le grand Prêtre Zacharie, contre l’offrande en sacrifice d’un agneau ou d’un couple de pigeons ou de colombes. La Sainte Vierge sait que cette offrande préfigure le Sacrifice que son enfant consommera sur le Calvaire pour notre Rédemption.

Aux abords du temple, l’Enfant Jésus est reconnu comme le Messie par la prophétesse Anne, et bénit par le vieillard Siméon, un homme « juste et pieux. » Ce dernier poussé par une force intérieure, donne libre cours à son allégresse : « Maintenant, Seigneur, tu peux laisser ton serviteur s'en aller en paix, conformément à ta promesse, car mes yeux ont vu ton salut, salut que tu as préparé devant tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire d'Israël, ton peuple. » (Luc 2, 29-32). Cet acte de foi de Siméon nous rappelle que Dieu s’est fait homme pour nous délivrer de la servitude du péché.

Après ces paroles, Joseph et Marie accomplissent les rites prévus par la loi de Moïse et s’en retournent à Nazareth. « L’enfant grandissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse et la grâce de Dieu était sur lui » (Luc 2, 40). Luc nous dit ici que, comme Siméon l’a annoncé, Jésus va devenir la « lumière pour éclairer les nations » (Luc 2, 30).

Cette fête de la Présentation de Jésus au Temple a été choisie par Jean-Paul II comme une journée qui met l’accent sur la vie consacrée. Il a voulu rappeler l’importance de recevoir le mystère du Christ dans la vocation religieuse. Comme Siméon et Anne ont attendu des dizaine d'année que le Christ arrive au Temple, il nous faut attendre que se réalise la promesse du salut. « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour, ni l'heure » (Matthieu 25, 13).

Que cette fête de la présentation de Jésus au Temple permette à notre cœur de devenir un Temple prêt à recevoir le Christ sauveur. Accueillons-le donc et, comme Siméon, redisons « Seigneur tu peux laisser ton serviteur s'en aller en paix, car mes yeux ont vu ton salut ».