Revue de presse

Le défenseur d'Asia Bibi "demande la protection de l'Europe"

L'Orient LE JOUR

01 février 2019

L'avocat de la chrétienne pakistanaise Asia Bibi, à son tour menacé après avoir obtenu l'acquittement de sa cliente condamnée à mort pour blasphème, "demande la protection de l'Europe", a indiqué vendredi son défenseur français.

Saiful Malook "est à son tour en danger de mort", a déclaré dans un communiqué Me François Zimeray, qui lance un appel aux chefs d'État européens pour leur demander solennellement de donner à M. Malook "la protection et le statut que son héroïsme appelle".

"Pour sauver la vie de sa cliente, il n'a pas hésité à mettre la sienne en danger, en parfaite connaissance de cause. Sans lui, Asia Bibi serait encore en prison, condamnée à mort. Il a droit à la plus haute des protections. Il n'y a pas d'action plus utile que la défense des défenseurs", a ajouté Me Zimeray.

Cet appel est notamment soutenu par les organisations Avocats sans frontières et SOS Chrétiens d'Orient, selon le communiqué.

"Il ne souhaite pas demander l'asile. C'est plutôt une demande de nationalité européenne", pour pouvoir résider et travailler librement en Europe, a précisé l'avocat à l'AFP.

"Il souhaiterait qu'on prenne la mesure du geste héroïque qu'a constitué la défense de Mme Bibi dans le contexte pakistanais, qui l'a conduit à échanger sa liberté contre la sienne", a-t-il ajouté.

Définitivement blanchie cette semaine des accusations de blasphème qui lui avaient valu une condamnation à mort, Asia Bibi se trouve toujours au Pakistan, avait affirmé jeudi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

On prête à la chrétienne l'intention de demander l'asile dans un pays européen ou au Canada où ses enfants se trouvent déjà, selon plusieurs sources diplomatiques à Islamabad, ce qu'Ottawa n'a pas confirmé.

Un article publié par L'Orient LE JOUR : https://bit.ly/2t9M6Aw