Actualités

Lalibela, la « Jérusalem d’Afrique » en danger ?

FR - 15/03/2019

La France aidera l’Ethiopie à sauver la cité monastique de Lalibela.

Au cœur de l’Éthiopie, onze églises monolithes du XIII° siècle creusées dans la roche sous le niveau du sol font du site de Lalibela un haut lieu de pèlerinage, une terre sainte pour les chrétiens de l’Église d’Ethiopie.

Perchées à 2600 mètres d’altitude sur les hauts plateaux, les églises, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1978, regorgent d’ornements et de fenêtres sculptées en forme de croix. Elles sont entourées par de profondes douves sèches et reliées par un réseau de tranchées, afin de permettre les processions des fidèles. Mais taillées dans une roche fragile qui se désagrège sous la pluie, ces trésors sont en danger.

En 2008, afin de protéger cinq églises, des couvertures en tôle soutenues par lourds piliers en métal ont été placés au-dessus des édifices. Mais ces panneaux métalliques menacent d’endommager ces trésors millénaires. Le toit de la chapelle souterraine de la Trinité se fissure actuellement sous le poids. Les Ethiopiens ne cachent pas leurs inquiétudes à ce sujet. « Nous voulons une restauration permanente et nous voulons que l'abri soit retiré », déclare Tsigieselassie Mazgebu, le curé de la paroisse du complexe. « Il y a de grandes chances que s'il tombe sur le trésor, il le démolisse. »

Lors de son passage en Éthiopie, Emmanuel Macron s’est engagé « à financer et accompagner le travail avec les Éthiopiens pour restaurer ces églises ». La France « sera au rendez-vous » comme la tweeté le palais de l’Elysée le 13 mars 2019.

soutenez les chrétiens d’orient en achetant leurs productions locales