Actualités

La Fontaine donne du fil à retordre aux femmes libanaises

FR - 05/04/2019

Toutes les semaines, Fatima, Mariam, Zeinab, trois femmes libanaises résidant dans le quartier de Bourj Hammoud à Beyrouth, participent au cours de français dispensés par les volontaires.

Aujourd’hui, « Le Loup et le Chien », Fable peu connue de La Fontaine, mais ô combien riche d’enseignement est choisie pour le cours hebdomadaire. Le niveau de chacune varie mais la motivation est la même. Elles vont venir à bout de ces quelques vers, quoiqu’il en coûte. C’est un travail d’équipe. Fatima apporte volontiers son aide à ses comparses pour expliquer ici et là des mots ou expressions françaises plus difficile à appréhender.
Même si ces Libanaises peinent parfois, elles saisissent parfaitement le sens de la Fable : « la liberté n’a pas de prix ». Cette morale prend pleinement son sens dans ce pays, longuement touché par la guerre civile.
Elles ne sont pas en reste. Au tour de la Fable du Corbeau et du Renard. Encore une fois, elles surprennent par leur capacité à saisir finement les vers de La Fontaine. Il faut se méfier des personnes qui sont trop flatteuses.

Toi aussi, viens apprendre les Fables de la Fontaine et proposer tes idées en devenant volontaire au Liban.