Actualités

Un message d’espoir pour Bana Sor.

FR - 10/04/2019

En cette matinée ensoleillée d'avril, les volontaires chargés de pelles et de seaux, grimpent les escaliers menant à l'église d'Aqra, ville du Kurdistan irakien. Ils profitent de la vue magnifique qu'ils ont sur la région et s'apprêtent, avec plein d'enthousiasme, à commencer les travaux de rénovation de ce monument du XIX° siècle, en partie détruit. Depuis plusieurs années, les cinquante familles chrétiennes d'Aqra doivent se rendre à Bana Sor, petit village voisin, pour assister à la messe. 

Bana Sor a été construit en 2006 par des familles chrétiennes fuyant Mossoul, déjà minée par les attentats islamistes. Victimes de la guerre, qui sévit depuis trente ans dans la région, les deux-cent âmes, qui y vivent maintenant, travaillent à recréer une communauté paisible dans ce qui est pour elles une véritable terre promise. Mais beaucoup reste à faire. Le manque de moyens les menace de devoir à nouveau abandonner leur terre.

C'est donc à Bana Sor que les volontaires ont posé leurs bagages, il y a quelques jours, inaugurant un nouveau lieu d’implantation pour la mission en Irak. La présence de leurs frères d'Occident au milieu d'eux est toujours perçue comme un message d'espoir par les chrétiens d'Orient. Ils ont besoin d’une aide concrète pour vivre chez eux. Les volontaires vont donc rénover l'école maternelle mais aussi le salon de coiffure et le café.

Depuis Bana Sor, les volontaires interviendront aussi dans les petits villages chrétiens de Malabarwan et Hazar Jot, en plus du chantier de l'église d'Aqra. Ces quatre localités font partie de la paroisse du Père Fajid, qui a accueilli à bras ouverts les volontaires. SOS Chrétiens d'Orient est très heureux de s'implanter dans le diocèse de Monseigneur Najeeb, nouvel archevêque de Mossoul et de Aqra, ami de longue date de l'association.

Mais les volontaires ne peuvent rien faire sans votre soutien. En ce temps de Carême, aidez-les à améliorer la vie des Irakiens, faites un don.

soutenez les chrétiens d’orient en achetant leurs productions locales