Belgique

5 anciens volontaires en Irak témoignent à Bruxelles

Europe - 06/02/2018


Il y a plus de cent ans, le Royaume de Belgique a accueilli les chrétiens d'Orient réfugiés de l'Arménie; ils en accueillent encore beaucoup aujourd'hui (dont de nombreux Syriaques).


Les habitants de Bruxelles connaissent bien l'histoire de ces chrétientés persécutées. Dans le contexte d'aggravation de la situation que l'on connaît, les paroissiens de l'Eglise Saint-Joseph ont voulu en savoir plus ! 


A l'issue de la conférence donnée par les anciens volontaires de Teleskuf, les questions n'ont pas manqué de fuser : « Savez-vous nous dire comment aider votre action sur le terrain ? » ; « Ma femme et moi avions visité la Syrie en nonante sept ; c'était un pays magnifique. »


Il est impossible de passer sous silence les inquiétudes actuelles des paroissiens : « Pensez-vous que nous connaîtrons un jour la même situation que les chrétiens d'Orient ». A cette question nous n'avons pas l'entièreté de la réponse. Ce qui est sûr c'est que ce n'est pas par ce que nous ne pouvons pas tout faire... qu'il ne faut rien faire ! 


Arméniens, chaldéens, Syriaques, Assyriens, belges ou français nous pouvons tous « porter les fardeaux les uns des autres. » (Galates 6.2)