Actualités

Témoignage de Salem, jeune syrien originaire de Damas

FR - 07/05/2019

« Je m’appelle Salem, je suis originaire de Damas. J’ai fait des études de littérature française en Syrie puis de psychologie humaine à Rome. En 2012, j’ai été convoqué pour faire mon service militaire à Alep. Un jour, alors que j’étais en poste dans la caserne à proximité de la ville, les djihadistes de l’Armée Syrienne Libre ont encerclé le bâtiment. Leur siège a duré environ six mois.

Le 12 décembre, date de la fin de combats, j’ai été enlevé et séquestré pendant quarante jours, d’abord à proximité d’Alep, puis à Idleb, dans l’Ouest.

J’ai finalement été libéré sous rançon avec Elias, un ami de détention, et d’autres compagnons, grâce à un négociateur de la ville la plus proche, Mhardeh. Celui-ci était envoyé par M. Simon, chef de la défense civile de la ville et père d’Elias. Nos deux familles ont payé cher pour nous retrouver ! Mais ce qui comptait c’est que nous étions en vie.

La route étant barrée pour retourner à Alep, j’ai été contraint de rester à Mhardeh pour la suite de mon service militaire. J’y ai rejoint la Défense Nationale, entre 2013 et 2017.

M. Simon et sa famille m’ont accueilli à bras ouverts ; ils sont comme une deuxième famille maintenant ! Depuis la libération d’Alep, je suis rentré chez moi.

Pour moi, Mhardeh c’est le berceau du Christ ! C’est incroyable de voir 23 000 chrétiens rester sur leur terre, unis contre les bombes qui tombent. Ils sont simples et accueillants, leur solidarité est exemplaire face au danger ! Dès que j’ai une permission et que je ne visite pas ma famille à Damas, je vais les voir.

SOS Chrétiens d’Orient est venu pour la première fois en 2016. Alexandre et Charlotte se sont laissés convaincre par un professeur de français du coin de venir à Mhardeh. Celle-ci leur a conseillé de ne pas rester dormir le soir. Je les ai rencontrés dans la rue. Ils ont tellement été intéressé par l’histoire de la ville et touché par les habitants qu’ils sont restés… pour notre plus grand bonheur !

L’association est devenue un des piliers du village. Ici, tout le monde les connaît et les respectent ! Ils font partie de Mhardeh maintenant, ils aident tellement…

Merci à vous qui les aidez à soutenir les chrétiens de Mhardeh, votre don est très important. »

Le 15/04/2019.