Actualités

Le Liban fait ses adieux au Patriarche émérite maronite.

FR - 17/05/2019

En ce jour de deuil du 16 mai 2019, férié par ailleurs pour l’occasion, se sont tenues à Bkerké les obsèques du Patriarche émérite maronite Nasrallah Boutros Sfeir. Plus de dix mille fidèles lui ont rendu un dernier hommage.

Troisième cardinal maronite et soixante-seizième patriarche de l’Église maronite d’Antioche et de tout l’Orient, Sa Béatitude Sfeir est décédé trois jours avant son 99ème anniversaire à l’Hôtel-Dieu de France, dans le quartier chrétien d’Achrafieh de Beyrouth.

Au long de l’exercice de ses fonctions il se distingua par son rôle de conciliateur, portant sa volonté d’un Liban réunifié et souverain, malgré plusieurs décennies marquées par des fractures belliqueuses et communautaires.

Au-delà d’un guide spirituel, l’image d’un véritable chef d’État naîtra dans les pensées populaires, et c’est de par ses convictions que Nasrallah Sfeir se démarquera particulièrement de ses prédécesseurs. Considéré comme un véritable pilier d’unification nationale par les chefs d’États étrangers, représentés en très grand nombre lors des obsèques qui se sont déroulées hier, le patriarche sera salué pour son courage et sa détermination à travers la résolution des différents conflits, et en particulier concernant son opposition à l’occupation syrienne ainsi que ses prises de position lors de la guerre civile, dont les cicatrices peinent encore à se refermer.

sos chretiens orient libanAinsi, plusieurs dizaines de personnalités, libanaises et internationales, étaient présentes lors de cette cérémonie d’adieu : plusieurs représentants pontificaux et cléricaux, et notamment le patriarche maronite Bechara Raï et le cardinal Leonardo Sandri, qui se sont distingués par leurs discours poignants envers le défenseur de la communauté maronite. Etaient également présents, Sa Béatitude Joseph 1er Absi patriarche grec-melkite catholique d’Antioche et de tout l’orient, d’Alexandrie et de Jérusalem ; Sa Sainteté Aram Ier Kechichian, Catholicos arménien apostolique de la Grande Maison de Cilicie ; Sa Béatitude Ignace Joseph II Younan, Patriarche syriaque catholique d’Antioche et de tout l’Orient…

Aux premiers rangs étaient installés Michel Aoun, président de la République libanaise, Nabih Berry, président du Parlement et Saad Hariri, premier ministre, venus par leur présence témoigner de leur affection au défunt patriarche. Au nom de la nation française, éternelle amie du Liban, Jean-Yves Le Drian avait fait le déplacement pour saluer la mémoire du Patriarche.

Ce sont donc différentes communautés libanaises, notamment maronites et druzes, et nations venues du monde entier qui ont tenues à montrer unanimement leur soutien à la nation libanaise endeuillée.

Après presque deux heures de cérémonie, c’est sous un soleil pesant et une ambiance lourde d’émotions, que le cercueil du cardinal Nasrallah Sfeir a rejoint le lieu de son ultime demeure, sous les applaudissements de milliers de fidèles, qui garderont le souvenir impérissable d’un « artisan de paix et patriote libanais ».

sos chretiens orient liban

.