Actualités

Le souk de Tripoli, héritage de l’Orient.

FR - 30/05/2019

Tripoli représente, de par son économie et sa démographie, la deuxième ville du Liban, comptant environ 850.000 habitants, majoritairement sunnites. Forte d’une histoire millénaire et d’un riche patrimoine, la ville a su se développer malgré un passé douloureux, miné par les guerres, batailles et sièges successifs. Un de ses principaux atouts a su être dignement conservé : le souk de Tripoli, reconnu dans tout le Liban et au-delà de ses frontières, tant par sa multitude de rues marchandes bondées que pour son ambiance singulière et festive. Véritable gardien de l’authenticité de la capitale du Liban-Nord, les volontaires de Tripoli décident d’en investir les rues à la nuit tombée, sous les chants mélodieux élancés des muezzins alentours, annonçant par ailleurs la rupture quotidienne du jeûne, en pleine période de ramadan.


Ainsi, malgré l’heure tardive, nous décidons de nous aventurer dans ces rues comme happés par ce ballet de lumières et de contrastes, où de nombreuses guirlandes et autres systèmes d’éclairage plus artisanaux nuancent avec une lune majestueuse, agitant un épais voile blanc sur la ville entière, comme si le souk était naturellement sous ses projecteurs. Spectateurs de cette véritable œuvre patrimoniale, nous sommes impressionnés par l’importante fréquentation du marché, tant par ses rues pleines de commerces en tous genres que par son ambiance festive. Le silence n’est en effet pas au rendez-vous ce soir, où au-delà d’une sonorité ambiante, la musique, qui diffère selon les rues, s’avère être la principale invitée.


C’est donc plusieurs variétés de commerçants qui sont présents ce soir comme tant d’autres, notamment des vendeurs de vêtements, d’antiquités et de nourriture, en cette fête quotidienne que représente la rupture du jeûne pour les musulmans. De grandes tablées se préparent ainsi à accueillir de nombreux fidèles friands des spécialités culinaires présentes dans le souk. Nous croisons un local, nous entendant parler français, qui s’est empressé de venir nous raconter certaines anecdotes historiques du marché, notamment concernant les différents khan, artères principales du souk, érigées des siècles auparavant afin de faciliter la production artisanale en son sein, généralement accompagnés de grandes cours avec fontaines, bordés de grands arcs de chaque côté en guise de toiture.


Après s’être attablés un moment autour de limonades rafraîchissantes, la chaleur accablante malgré la nuit nous incita à rentrer, minuit étant déjà largement passée. Heureusement accompagnés de nos hôtes de l’antenne de Tripoli, il nous est, au final, relativement facile de retrouver le chemin de l’appartement, malgré s’être perdus à plusieurs reprises au milieu de ce labyrinthe original que représente le souk de Tripoli.

Toi aussi, viens découvrir des endroits aussi atypiques qu’inoubliables. Rejoins-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

sos chretiens orient souk liban