Actualités

Un peu de musique au milieu des déchets du bidonville.

FR - 05/07/2019

Ce mardi, Shenouda est à l’école de Marlène comme à son habitude. Il attend avec impatience les volontaires en tee-shirt blancs qu’il aime tant. Les bras chargés, les visages souriant et impatient de dévoiler ce qu’ils ont apporté aux enfants ravis de les revoir, ils sont là enfin. Le premier paquet est ouvert : c’est un piano !

Au mois de février, les volontaires du bidonville d’Ezbet EL-Nakhl ont pris l’initiative de restaurer un vieux débarras de l’école de Marlène pour en faire une salle de musique. Durant deux mois, ils l'ont vidé, nettoyé et repeint. Une fois les travaux achevés, il ne manquait plus qu’un élément essentiel. Qui dit salle de musique dit Musique, et qui dit musique dit instruments !

Les volontaires se sont attelés à la tâche et au total, ils ont effectué une donation de huit instruments de musique : un piano, deux guitares, trois flûtes, un xylophone et un tam-tam.

Pour ces enfants, la vie parfois difficile s’adoucit au contact des volontaires. L’installation d’instrument de musique dans leur petite école est une chance pour eux d’échapper à leur quotidien et pourquoi pas de se découvrir une vocation.

En parallèle de ce projet, les enfants de l’école de Marlène ont été initié à la musique à travers des ateliers proposés par les volontaires. Plusieurs fois par semaine, les chants de la chorale des « petits cœurs d’Ezbet » résonnaient sur le toit du bidonville, là même où le chanteur et musicien franco-égyptien Bishoy Awad était venu leur rendre visite. Aujourd’hui, seul manque un maestro pour ces enfants qui ne demandent qu’à apprendre.

« La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde. » Grâce à vos dons, elle le devient dans l'école de Marlène du bidonville d'Ezbet El Nakhl.

Continuez à soutenir les enfants du Caire, faites un don.

sos chretiens orient egypte marlene bidonville ezbet el nakhl