LA SCOLARISATION DES ENFANTS, NOTRE PRIORITé

L’école porte le germe de l’avenir des communautés chrétiennes, mais aujourd’hui, la situation scolaire est souvent critique pour les jeunes réfugiés irakiens n’ayant pas accès au système scolaire gouvernemental jordanien et dont les parents n’ont pas les moyens d’offrir l’inscription dans les écoles du Patriarcat latin de Jérusalem. La déscolarisation forcée est un aboutissement très fréquent. 

Quel avenir est promis à ces jeunes déscolarisés dont les parents ont fui le pays avec pour seules ressources de maigres économies insuffisantes ? L’éducation est l’une des priorités tant des communautés chrétiennes d’Orient que de notre association. 

Antoine, chef de mission en Jordanie

 

La déscolarisation est une angoisse permanente pour les parents réfugiés. Nous sommes face à un véritable cercle vicieux, dont les répercussions dramatiques reposent directement sur le futur d’enfants pourtant désireux d’apprendre.

 

 

Une soif d’apprendre immense, une curiosité incomparable, des enfants avides de découvertes et d’enrichissement et pourtant condamnés à rester confinés dans des appartements délétères avec pour seule source de distraction un vieux poste de télévision dans le coin d’une pièce. Trop nombreux ont déjà été forcé de quitter les bancs de l’école laissant derrière eux l’espoir d’accéder aux écoles latines et de faire une carrière plaisante pour la seule raison que leurs parents n’ont pas le droit de travailler.

Chaque volontaire sur place est intégré dans cette mission éducative notamment dans les quartiers chrétiens pauvres d’Amman, où se concentrent de nombreux réfugiés irakiens. Ils n’ont pas forcément tous reçu une formation d’enseignant mais font preuve de motivation, de spontanéité, de disponibilité, d’aisance, d’adaptabilité et de patience, notamment ceux qui œuvrent auprès des plus jeunes.

SOS Chrétiens d’Orient lance un appel à l’éducation, un appel aux dons, dans l’intention de venir en aide à ces âmes innocentes, victimes des terribles conséquences d’un passé dévastateur construit sur les ravages d’une guerre et d’exils catastrophiques qui lui sont inexorablement liés.

Certaines de ces familles reçoivent déjà de l’aide de la part d’autres associations, qui payent la scolarité. Cependant l’usage du bus est essentiel, à l’instar de l’achat des livres et de l’uniforme exigé.

En faisant un don de 30 euros, vous complétez ce dispositif et vous offrez la possibilité à un enfant réfugié d’accéder à l’éducation scolaire pour un mois. N’attendez plus !  

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ? Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,