REPRISE DE L'ACTIVITé éCONOMIQUE à SMAKIEH

La route empruntée pour rejoindre Smakieh depuis Amman est plantée au milieu du désert. Cent vingt kilomètres sous un soleil de plomb réfléchissant sur le sable, un horizon dégagé à 360 degrés, et quelques vendeurs Bédouins de fruits et de légumes le long d’une autoroute cabossée. Un dernier virage, et enfin, Smakieh ! 

Ses deux églises, melkite et latine, ses petites échoppes et son école servent de lieux de rencontres à ses deux mille habitants. Mais le taux de chômage des jeunes y est particulièrement élevé et la fuite des familles vers la capitale ou l'étranger a considérablement appauvri l’économie du village.

Afin d’endiguer le départ des jeunes et relancer l'activité économique du village, SOS Chrétiens d'Orient parie sur le futur et investit sur le long terme. 

Père Vito, prêtre grec-melkite catholique

En cinq ans, la presque totalité des couples qui se sont mariés à Smakieh ont quitté la ville car ils n’ont pas pu trouver de travail. Vous êtes la réponse à mes prières.

 

En juin 2016, la mission Jordanie de SOS Chrétiens d’Orient a décidé de renforcer sa présence et son activité dans ce village. Dans un premier temps, l'action des volontaires était d’ordre social. Tous les jours, des cours d’anglais étaient dispensés aux petites sections de l’école paroissiale, avec pour objectif d’élargir rapidement cet enseignement à tous les étudiants. De plus, les volontaires ont établi un état des lieux des besoins de ces familles chrétiennes en détresse, tout en leur apportant un soutien moral en attendant d’avoir l’opportunité de mettre en place un dispositif médical pérenne.

A partir de mars 2017, la mission met en place des projets de reprise économique. Ces derniers sont ciblés et s'inscrivent dans un plan de développement économique stratégique pour permettre aux jeunes chrétiens de demeurer à Smakieh. En quelques mois, les volontaires jordaniens, les traducteurs irakiens et les volontaires français ont permis la rénovation ou la création d'une unité de fabrication de fromages (Mansaf), d'un salon de coiffure, d'un élevage de porc et d'une fromagerie. Ils ont aussi permis la pose d'une clôture dans un champ d’oliviers chez un paysan dont les voisins musulmans traversaient le champ avec leurs véhicules et endommageaient les oliviers. 

SOS Chrétiens d'Orient a également financé une usine de purification de l’eau pour offrir un accès à l’eau potable qui leur permet de ne plus faire 16 km pour aller acheter de l’eau au village musulman d’Al Qasr.

Le financement du bus scolaire a permis aussi d'améliorer leur quotidien. Ceci a été une aide considérable pour les habitants qui, coûte que coûte, se battent pour rester sur leur terre.  Avec 6 800 euros, le petit village de 2 000 habitants s'est résolument tourné vers l’avenir.    

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ?

Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,