LE PUITS DE JABBOULé

Petite enclave chrétienne au nord-est de la plaine de la Bekaa, le village libanais de Jabboulé de trois cents habitants, est situé dans une région semi-aride, rurale et agricole, où les sols cultivables ne sont pas assez irrigués pour être correctement exploités. 

SOS Chrétiens d’Orient s’est engagée à financer le forage d’un puits de trente mètres de profondeur, avec des systèmes d’irrigation, afin d’arroser les terres agricoles chrétiennes de Jabboulé. Touchés de plein fouet par une situation économique désastreuse, les jeunes du village peinent à trouver un travail et à nourrir leur famille et aînés dans cette région tristement célèbre par son actualité.

Le village voisin grec-melkite catholique d’Al Qaa a récemment été frappé par une série d’attentats suicides. L’avenir de tous ces jeunes est incertain dans ces localités qui se désertifient au fil des années. 

Ici, plus de trois cents familles chrétiennes ont déjà quitté leurs terres.

Père Nasrallah

Le travail agricole est le meilleur moyen d’assurer un revenu aux familles et aux jeunes du village, les incitant à ne pas fuir le village à cause du chômage.

 

Dans ce « réduit » chrétien, SOS Chrétiens d’Orient a répondu à l’appel du Père Jean Nasrallah, curé de la paroisse Saint Georges de Jdeidé-Jabboulé. Il a accueilli les volontaires et leur a montré les terres arides entourant sa paroisse.

Les rares arbres fruitiers présents dans ces campagnes risquent à tout moment de mourir de chaleur : ils manquent cruellement d’eau. Celle-ci se trouvant à plus de cinquante mètres sous la surface de la terre, les agriculteurs ne pouvaient se procurer, faute d’argent, le matériel indispensable au forage et à l’entretien du puits. Or, la première source de revenus et de travail pour les villageois est l’agriculture.

Notre intervention a permis de financer le travail de forage, l’achat du matériel (pompe, tuyaux, vannes et générateur), la création d’un étang d’irrigation, le raccordement à l’électricité publique et la construction d’un bâtiment pour protéger le générateur des intempéries et du vandalisme. L’installation permet dorénavant d'irriguer les 370 hectares de terres cultivables entourant le village. Ce travail agricole est l’assurance d’un revenu aux familles et aux jeunes du village.

Pour mener à bien l’opération « Un puits pour les chrétiens de la Bekaa», l'association a collecté plus de 30.000 euros.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.