LUTTONS CONTRE LA FAIM

Au Liban, la misère ne frappe pas que les communautés rurales isolées mais étend son ombre jusqu'au cœur de la capitale. Dans les quartiers populaires comme celui de Bourj Hammoud les ordures s'entassent, la pollution est suffocante, les immeubles insalubres côtoient les friches industrielles.

Traditionnellement occupé par la communauté arménienne qui en pavoise les rues de ses couleurs rouge, bleu et orange, ce quartier a accueilli plus récemment nombre de chrétiens fuyant leur pays en guerre. C'est là que les volontaires de SOS Chrétiens d’Orient rendent visite aux familles démunies, pour tenter de répondre à leurs besoins immédiats, mais aussi écouter leur témoignage, partager des moments de convivialité, et leur apporter le soutien des familles françaises.

Toutes ces familles ont beaucoup à nous apprendre, qu'il s'agisse de ténacité, de soif d'apprendre et de discipline personnelle, d'amour familial dont la joie permet de surmonter les difficultés matérielles...
Parmi elles, l'histoire de la famille Aboulapoudian se situe au croisement des communautés les plus représentées à Bourj Hammoud et de leurs destins tragiques. Archo et Katchig Aboulapoudian, ont trois fils : Kevork, Vrej et Sevag, respectivement âgés de 7, 5 et 4 ans. Tous deux d'origine arménienne, Archo, libanaise, est partie rejoindre son mari, syrien, à Alep où la famille est restée jusqu'en 2011. Avec la guerre, ils ont cessé leurs visites à la famille de Katchig pour éviter d'exposer leurs enfants aux violences. Mécanicien de formation, Katchig a alors tenté, comme des milliers d'autres, de trouver du travail à Beyrouth.
 
Pour offrir une scolarité à leurs trois fils, le ménage s'est profondément endetté. Malgré sa situation précaire et ses difficultés à subvenir à ses propres besoins, Archo Aboulapoudian a reçu les volontaires avec la généreuse hospitalité de ceux qui n'ont rien mais partagent tout. Kevork, Vrej et Sevag ont été ravi de ces nouveaux compagnons de jeu, auxquels ils ont confié leurs rêves et leurs passions. Kevork aime beaucoup lire, surtout l'histoire des héros nationaux arméniens comme Saint Vardan Mamikonian, défenseur de la Chrétienté arménienne contre les Sassanides, et David de Sassoun, vainqueur des Turcs. A défaut d'héritage matériel, l'identité et la fierté arméniennes constituent un héritage culturel et spirituel auquel les jeunes de Bourj Hammoud peuvent se rattacher. Vrej, tout aussi studieux, préfère les maths et le football et aimerait avoir un taxi quand il sera grand. Leur père a commencé à leur transmettre des rudiments de mécanique.
 
L'aide que nous pouvons apporter à ces familles est bien peu par rapport à leurs immenses besoins, mais, comme elles nous le répètent, savoir que des familles françaises pensent à elles, veulent les aider, même ponctuellement, et prient pour elles, leur fait chaud au cœur.
 
C'est vous, en France, qui par vos dons causez aujourd'hui les sourires rayonnants de ces enfants. Aidez-nous à propager cette joie demain encore, auprès des familles les plus démunies du Liban.
Objectif : 3500 €
19%

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.