ALEP A SOIF !

Depuis l’arrivée des terroristes à Alep, la vie des Aleppins est devenue un enfer : coupures d’électricité, pénuries d’eau, rationnement… 

En mai 2015, la ville est entièrement privée d’eau. Malgré tout, certains quartiers ont à nouveau un peu d’eau à la fin du mois d’août mais l’essentiel de la ville n’a rien et les coupures sont régulières depuis trois ans. Les terroristes tiennent la pompe centrale d’eau et les centrales électriques, qu’ils coupent régulièrement pour faire pression sur l’armée via la population.

Monseigneur Jeanbart, archevêque grec-melkite catholique d'Alep

Le grand malheur est que le pays est détruit, les gens sont éparpillés, la misère est partout. C’est un pays qui nous est cher, un pays où l’Église est née, un pays qui a été baptisé par le sang de dizaines de millions de chrétiens, une terre moulue par le sang des martyrs.

 

Des puits ont été construits dans la ville pour subvenir aux besoins d'un peuple assoiffé, mais ne couvrent que 30% des besoins. L'eau puisée est souvent impure et impossible à boire.

Pour obtenir cette eau, il faut également une pompe, et donc de l'électricité, or cette dernière ne vient que que très rarement. Les habitants utilisent donc des générateurs, qui marchent à l'essence... Denrée très rare et devenue très chère.

Des citernes publiques d’eau potable et non-potable sillonnent la ville pour distribuer cette eau aux habitants mais certains ont des besoins énormes. C’est le cas de l’hôpital Saint-Louis, qui a besoin de 8.000 à 10.000 litres d’eau par jour. Les Aleppins avaient besoin d’une aide très concrète le plus rapidement possible.

En un mois et grâce à vos dons, SOS Chrétiens d’Orient a réuni les 30.000 euros nécessaires à l’opération « Alep a soif ». Votre générosité a permis d’installer deux générateurs dans les paroisses Saint-Dimitri et Sainte-Thérèse : de nombreuses familles viennent se procurer l’eau dans les paroisses qui ont un puit, et ces générateurs sont le seul moyen de continuer à puiser l’eau malgré l’absence d’électricité.

SOS Chrétiens d’Orient a également organisé l’installation de deux réservoirs qui servent à stocker l’eau pour la redistribuer ensuite aux Aleppins qui en sont privés.

L’association a aussi financé les travaux nécessaires à l’étanchéité d’un grand réservoir de 200 000 litres, géré par la fondation Georges et Mathilde Salem.

Mais ces dons ont également permis de financer une distribution régulière d’eau à domicile pour les personnes âgées et handicapées organisée par la paroisse Saint Dimitri : incapables de se déplacer jusqu’aux points de distributions situés dans la ville, ces personnes avaient besoin que l’on vienne à elles. Alep a soif et votre générosité a su répondre à l’urgence de la situation.     

Objectif : 30000 €
0%

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.