VEILLER SUR UN JOYAUX SYRIEN

Dans l’Ouest de la Syrie, sur un site stratégique des contreforts du jabal Ansariya, une forteresse colossale s’élève. Au carrefour des routes de Homs, Tartous, Antioche et Beyrouth, à six cent mètres au-dessus de la Vallée des Chrétiens. C’est ici, sur les fondations d’un fort ottoman, que les Hospitaliers ont édifié en 1140 leur fameux Krak des Chevaliers.

Malheureusement, ce symbole historique et culturel d’un pays tout entier s’effondre lentement. La forteresse, réputée imprenable, a souffert de l'usure du temps et de son occupation par le groupe terroriste Al-Nosra. Des pans entiers du mur d’enceinte, marqués par les stigmates d’une guerre qui dure depuis plus de sept ans, menacent de s’écrouler.

Depuis le début du conflit en Syrie, les groupes de touristes qui affluaient devant la majestueuse muraille ont déserté la vallée. Inscrit sur la liste du patrimoine culturel en péril de l’UNESCO, ce site exceptionnel souffre d’un manque de moyens.

Quentin, chef d’antenne de Homs

Alors que nous visitions le Krak des Chevaliers, le directeur de la forteresse a demandé à l’association d'investir dans l’entretien du château et d'assurer une présence régulière afin d’entreprendre le désherbage complet des lieux facilement accessible ainsi que le nettoyage des salles utilisées comme décharge pendant l’occupation d’al-Nosra.

Nous avons obtenu toutes les autorisations nécessaires et avons déjà désherbé la totalité de la douve ouest. Nous espérons par ailleurs financer l’entretien des murailles en faisant appel à des ouvriers spécialisés de la Vallée des Chrétiens et ainsi participer à l’économie locale.

Aujourd’hui, on ne croise plus au Krak que des archéologues solitaires, passionnés par les secrets que renferment ses murs. Dans le dédale de pierre qu’a recouvert la végétation, les volontaires de l’association SOS Chrétiens d’Orient. Seuls visiteurs à pouvoir encore emprunter le chemin de ronde sous le regard de la statue mariale qui leur fait face de l’autre côté de la vallée. À l’intérieur des murs, ils admirent le cloître, la salle capitulaire, et s’émerveillent de l’acoustique incroyable de la petite chapelle gothique.

En attendant de pouvoir rassembler les fonds nécessaires à sa rénovation, la forteresse a besoin d’entretien pour pallier à sa dégradation. Déplacement des pierres, dégagement des effondrements, désherbage… Depuis ce jour, les volontaires des différentes antennes de la mission Syrie se relaient toutes les deux semaines dans la Vallée des Chrétiens. En entretenant le château et en y assurant une présence régulière, ils s’investissent dans la préservation d’un trésor du patrimoine chrétien, syrien, et un haut-lieu incontournable du pays.

Gageons qu’un jour prochain, la forteresse des Hospitaliers puisse à nouveau recevoir les visiteurs du monde entier.

Objectif : 10000 €
1%

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Le volontariat est un engagement d’une durée définie. Le volontaire s’engage dans une mission au service des autres. Pour être volontaire chez SOS Chrétiens d'Orient il faut :

- avoir plus de 18 ans

- partir minimum 1 mois

- être en bonne forme physique

- avoir l'accord parental pour un éventuel départ

"Je vous demande d’être révolutionnaires. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Et ayez aussi le courage d’être heureux ! "

Pape François,

28 juillet, discours aux volontaires des JMJ, Rio de Janeiro.