RECONSTRUCTION DE LA CATHéDRALE DE HOMS

Homs fut un temps considérée comme la capitale de la révolution et théâtre d'une guerre sans pitié. Pendant cinq ans, elle a vue s'affronter les terroristes et l'armée arabe syrienne.

Les deux années d'occupation du quartier d'Hamidiyé ont lourdement endommagées la cathédrale grecque-melkite catholique Notre-Dame de la Paix, sans pour autant la détruire. 

En mars 2014, le quartier à peine libéré, Monseigneur Arbach, archevêque grec-melkite catholique de Homs se rend dans sa cathédrale pour constater les dégâts. Quelques minutes après son passage, une énorme explosion souffle les derniers murs du bâtiment religieux. Il rejoint le triste sort de quelques 200 lieux de culte.

Sa Béatitude Joseph Absi, patriarche de l'Eglise grecque-melkite catholique

Reconstruire les églises et les restaurer n’a aucun sens sans votre retour ; sans la reconstruction des personnes. Aujourd’hui, nous célébrons non seulement la reconstruction de cette église, mais aussi celle de notre volonté de rester ici, dans notre pays et sur notre terre.

La reconstruction de cette cathédrale symbolise l’espérance dans nos cœurs, et c’est le signe que nous avons surmonté le désespoir et la mort.

 

Pendant deux ans, la cathédrale demeure dans cet état. Le quartier n'est plus et a été déserté.

Monseigneur Arbach suspend la reconstruction de son édifice religieux jusqu'en 2016. Depuis l'évacuation du dernier quartier occupé, la situation s'est apaisée et une partie des habitants est revenue.

A la demande de Monseigneur Arbach, SOS Chrétiens d'Orient et l'Aide à l'Eglise en détresse (AED) se lancent dans le projet de reconstruction. Le 26 mars 2016, Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon et Mgr Arbach inaugurent la reconstruction de la cathédrale en versant les premières pelletées de béton, à l’issue d’une messe célébrée sur place. Dès lors, la cathédrale se relève de ses cendres.

Pendant de nombreux mois, les Syriens réparent les icônes gravement endommagées, les colonnes, l’ambon et la coupole partiellement détruits et les tombes des prêtres profanées dans la crypte. 

De juin à décembre 2016, des  volontaires français viennent en soutien aux Syriens sur le chantier. Enfin, le 1° décembre 2017, la cathédrale grecque-melkite catholique de Homs est reconsacrée lors d'une messe présidée par le nouveau patriarche grec-melkite catholique, Sa Béatitude Joseph Absi, en présence notamment du nonce apostolique en Syrie, le cardinal Mario Zenari, de Mgr Jean Abdou Arbach, archevêque melkite d’Homs, d’Hama et de Yabroud. 

Plusieurs volontaires de l'association étaient par ailleurs présents à la messe. Ce sont donc de nombreux efforts qui ont été couronnés par une église désormais disponible pour l’exercice du culte. SOS Chrétiens d'Orient remercie les volontaires qui ont participé à cette reconstruction et également les donateurs qui ont contribué à hauteur de 100 000 € à la reconstruction de cette cathédrale et par la même occasion à la préservation du patrimoine culturel syrien.

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Tu es majeur ? Le sort des chrétiens d'Orient t'inquiète ? Tu souhaites t'engager auprès des plus démunis qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et des persécutions ?

Alors n'hésite plus et engage-toi dès maintenant avec SOS Chrétiens d'Orient pour aller effectuer une mission au Proche-Orient !

Pour cela envoi un mail à volontaires@soschretiensdorient.fr et nous prendrons très vite contact avec toi.

 _________

"Regarder l'autre, l'écouter, lui sourire, s'intéresser à lui, d'après moi, c'est le commencement de l'être humain."

Sœur Emmanuelle,